Les outils de mesure en rp sur le Web en 2015

Les outils de mesure à la disposition du professionnel des relations publiques sont multiples. Nous avons vu dans le REP 3101 que le Web est riche d’une panoplie d’outils de vigie et leurs possibilités sont en constante évolution. Qu’en est-il en 2015 ?

Pour ce deuxième sujet d’échange de la session automne 2015 du REP 3101, j’invite mes étudiant à parcourir le Web et sélectionner un outil de mesure de leur choix (fournir le lien vers l’outil) puis d’indiquer les avantages d’’utiliser cet outil avec un exemple contextuel de leur choix. Par exemple, quel outil vous recommandez pour connaître le point de vue, les attentes ou l’opinion d’un groupe de personnes sur une organisation, ou encore pour obtenir le point de vue d’un client, d’un citoyen ou d’un leader d’opinion. Autre possibilité, quels sont les outils disponibles pour réaliser un sondage voire une discussion avec un groupe d’internautes ciblés. L’idée centrale de cet échange consiste à brosser un survol des outils courants ou nouveaux en 2015 afin que notre groupe cours dispose d’une référence solide pour ses travaux de session.

Advertisements
Laisser un commentaire

61 commentaires

  1. Inoreader.com

    La première caractéristique importante de ce type d’outil de mesure c’est la possibilité de faire un survol rapide de l’actualité qui nous intéresse. Fini le temps où on passait des heures à chercher dans les journaux les sujets que nous souhaitions lire. 2015, c’est l’ère où les nouvelles arrivent à nous. Il suffit donc de s’abonner aux différents fils RSS qui nous intéresse et HOP! On a un accès direct à nos sections préféré des journaux. Si on souhaite seulement suivre l’actualité artistique ou sportive, c’est possible. Mais c’est possible également d’ajouter un nombre infini de fil RSS ainsi que de page facebook et de compte twitter. Il s’agit donc d’un outil intéressant pour monsieur madame tout le monde.

    Pour les gens de communications, l’élément le plus important c’est évidemment la soustraction que l’outil nous permet de faire grâce à des filtres. C’est-à-dire qu’il est possible d’enlever tous les articles qui ne concernent pas notre client et ainsi rester 100% alerte sur les sujets qui nous touchent. Par exemple, si je travail pour un restaurant de fondue à Charlevoix, j’utiliserais des fils RSS pour des médias se trouvant dans la région entourant mon restaurant. Et j’utiliserais des filtres contenant les mots clés ; restaurant, Charlevoix, fondue etc. Grâce à l’outil je suivrais également les comptes Twitter et Facebook des leader d’opinion culinaire de la région de Charlevoix.

    La particularité d’Inoreader c’est que la veille se fait en continue, plus besoin d’être constamment devant son ordinateur pour prévenir une crise. Il suffit d’activé la fonction et si quelque chose d’important ce passe, on reçoit l’information sur notre téléphone ou par courriel. Il est donc possible pour le professionnel des relations publiques d’être en tout temps branché sur un flux continu de nouvelles. Finalement, l’outil est facile d’utilisation et très abordable. Il est possible d’utiliser les fonctions de bases sans problèmes, cependant, le professionnel du milieu devra se procurer un compte payant afin d’avoir accès à certaines fonctions importantes tel que : le nombre d’articles maximal non lu ou encore pour pouvoir personnaliser son tableau de bord pour le rendre plus facile à lire au premier coup d’œil.

    Malgré le besoin de mettre à jour son compte pour certaines fonctions, c’est un outil très pratique que je suis très heureuse d’avoir découvert.

    Répondre
    • Arianne, merci de démarrer cette série de commentaires. En effet, Inoreader est fort utile et particulièrement la version Premium. Votre exemple est bon pour la communication marketing. Avis aux collègues du Rep 3101, recherchez des exemples en rp svp afin de se constituer une série de commentaires en lien avec notre cours. Au plaisir de vous lire.

      Répondre
  2. Plusieurs outils numériques ou nos nous permettent de mesurer à la fois le qualitatif et le quantitatif.

    Bitly.com est, à première utilité, un compresseur d’URL indispensable dans un monde en 144 caractères. La création d’un compte est gratuit et le fonctionnement assez simple. Il suffit de copier/coller une URL très longue et de générer un Bitlink soit une URL compressée débutant par bit.ly/.

    Très utile serte, mais il est possible de mesurer l’achalandage d’un Bitlink. Comment? Bitly compresse l’URL donc, lorsqu’un internaute clic sur un Bitlink en une fraction de seconde Bitly décompresse le lien et fait apparaitre la page demandée. Il est possible de comptabiliser le nombre de fois où un lien a été décompressé.

    Si une entreprise, dans le cadre d’un concours utilise un Bitlink différent pour chaque plate-forme où le concours sera diffusé, elle peut mesurer le nombre de décompressions par Bitlink (et donc par plate-forme) et mesurer laquelle affiche un taux de réponse plus élevé.

    De la même manière, dans un cadre quotidien, une entreprise peut mesurer quel média social engage le plus sa cible, simplement en mesurant le trafic par Bitlink. Dans l’angle des relations publiques, le relationniste à tout intérêt à prôner l’efficacité plutôt que la quantité et Bitly le permet en restant un outil discret.

    Pratique, discret et gratuit!

    Marie-Eve Nadeau

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Marie-Eve, en effet, cet outil est fort utile pour documenter des contenus et surtout fort utilisé pour diriger les internautes vers une partie spécifique d’une site Web et il est courant d’entendre les pros parler de drive to Web !

      Répondre
  3. Surveymonkey.com

    Lorsque nous avons une problématique ou un questionnement il est toujours intéressant de faire appel à notre entourage. C’est à ce moment qu’il devient pertinent de faire un sondage auprès d’une clientèle cible afin de répondre à des questions qui pourront faire avancer dans notre recherche.

    Un outil fort intéressant et facile d’utilisation s’avère être le fameux site surveymonkey.com. Plusieurs l’utilisent et ils font bien! Ce site gratuit nous permet d’élaborer un sondage en ligne et de le présenter à notre façon : l’ordre des questions, leur présentation et le types de questions. Ce site nous permet aussi de faire parvenir notre sondage à un vaste public, et ce, grâce à une adresse URL que nous pouvons leur envoyé. Il est très facile de partager le lien sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir le plus de répondants possible.

    De plus, grâce à ses fonctionnalités puissantes, surveymonkey nous permet de personnaliser notre sondage comme nous le désirons. De cette manière nous pouvons opter pour plusieurs options. Grâce à un sondage de type surveymonkey nous pouvons obtenir rapidement et facilement des données exploitables et pertinentes.

    Accessible de partout, puisqu’il faut utiliser un nom d’usager et un mot de passe, nous pouvons incessamment voir les résultats de notre sondage au fur et à mesure que celui avancer. Les graphiques d’analyse des réponses fournis et créés par surveymonkey nous permettent de décomposer les résultats et avoir une meilleure idée des opinions de nos répondants.

    Il s’agit d’un moyen efficace et professionnel que plusieurs entreprises utilisent à l’interne afin de récolter l’opinion de leurs employés.

    Si ces fonctionnalités gratuites ne sont pas suffisantes pour vous, vous pouvez toujours passer au compte entreprise, où vous pouvez devenir membre et payer un certain montant afin d’avoir plus de fonctionnalités pour réaliser votre sondage. Ainsi, il vous sera plus facile d’analyser un échantillon de répondants plus gros et obtenir des avis qui façonnent le monde de l’entreprise.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Pierre-Luc, en effet, SurveyMonkey est un excellent outil pour les sondages et les fonctions d’analyse sont poussées tout comme les modes de gestion de enquêtes. Par contre, la version professionnelle est requise pour tirer avantage au maximum de cet outil fort pertinent en relations publiques. Beaucoup d’universitaires se servent de SurveyMonkey pour leurs enquêtes.

      Répondre
  4. Christine A.

     /  3 octobre 2015

    Mention.com: Une application simple, visuelle et efficace!

    Supposons une organisation qui a entrepris une démarche de repositionnement de marque. Une des variables mesurer sera sans doute la perception du public face à l’organisation et ses produits, avant et après la mise en application du plan de communication. Plusieurs techniques existent pour sonder la perception du public (ex. : sondage, groupes de discussion). À l’ère du Web et des médias sociaux, une foule d’information et de commentaires circulent constamment et il est impératif de pouvoir s’en faire un portrait et de les mesurer. Que disent les blogueurs et autres influenceurs au sujet de notre organisation? Quelle information circule à propos de notre marque?

    Mention.com est une application de veille média fort approprié à cet effet. Elle permet de créer des alertes pour une entreprise, une personne, un produit ou un sujet particulier. La recherche se fait dans une ou plusieurs langues et en utilisant les sources de notre choix (Facebook, blogues, Twitter, Instagram, vidéos, etc.). En 4 étapes faciles, nous pouvons facilement créer une alerte. Si nécessaire, des paramètres plus avancés permettent de raffiner la recherche.

    Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant avec l’outil, c’est la fonctionnalité du tableau de bord, très visuel, qui nous permet en un coup d’œil de voir les statistiques quotidiennes, le nombre de mentions selon les sources (Facebook, Twitter) et la provenance géographique de celles-ci. De plus, la fonction « Analyse de sentiment » permet de voir le nombre de mentions positives, négatives ou neutres. Autre fait intéressant, les comptes Twitter et les sites Web considérés comme étant plus influents et ayant mentionné le sujet recherché sont également listés.

    Pour faciliter la mesure et l’utilisation des résultats de la veille, il est possible d’exporter les données (mentions et statistiques) vers différents formats de documents.

    Le seul bémol, c’est que l’application Mention.com est payante. Toutefois, une période d’essai est offerte gratuitement, ce qui donne amplement de temps pour se familiariser avec l’application et évaluer si elle répond à nos besoins.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Christine, Mention est en effet un bon outil et je suis d’accord avec vous, le tableau de bord est pertinent. Les versions mobiles sont efficaces. Et oui, il faut payer mais son coût en vaut la peine. Une chose appréciée des utilisateurs de Mention, ils sont ouverts aux améliorations et souvent ils les appliquent si bien entendu celles-ci tiennent la route.

      Répondre
  5. Frédéric Quintal / 3 ocotbre 2015
    Les outils de mesure à la disposition du professionnel :

    Nous avons eu la présentation sur les outils de vigie web, et j’ai donc appris ce 22 septembre l’existence du fil RSS et d’Inoreader. J’ai donc parcouru le web pour en chercher d’autres. J’ai inscrit les mots clés «moteur de recherche vigie media» pour arriver à http://vigiemedia.com/ .
    Ce que Vigie média offre c’est d’assister leur client dans la gestion de leur identité numérique. Sachant que les médias sociaux sont maintenant la tribune d’expression de ce qui était auparavant des leaders d’opinion limités à leur entourage physique. Tout ce sait plus rapidement et donc tout ce construit ou se détruit rapidement. Alors pour connaître le point de vue ou l’opinion d’un groupe de personne face à une organisation, j’utiliserais les services de Vigie Média.
    Mais dans le cadre du travail de session j’utiliserai les outils sans frais comme présenté au cours (inoreader, fil RSS). Comme je consomme le moteur Google depuis je ne sais quand, je demeure accro à cette façon de procéder pour répertorier l’inventaire des commentaires et argumentaires passés. Si on prend l’exemple du dossier de la dernière semaine concernant le Comité olympique Canadien, les moteurs de vigie vont nous livrer l’opinion de cette semaine. Mais il serait efficace de savoir ce qui a bâti la réputation du COC au fil des dernières années, afin de connaître sur quoi capitaliser comme arguments, comme alliés ou critiques.
    Les outils pour réaliser un sondage, je vais être très transparent, je n’en connais pas. Alors j’utilise le bon vieux Google et je trouve sondageonline.com, survey monkey, doodline, etc. Mais il faudra investir les heures nécessaires pour les comprendre, les tester et évaluer la fiabilité de leur système d’échantillonnage respectif.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Frédéric, en effet, il existe beaucoup d’outils et tout comme vous le mentionnez, il vaut mieux se familiariser avec quelques outils et exploiter leur plein potentiel. Merci pour vigiemedia, j’irai l’explorer, je ne le connais pas !

      Répondre
  6. Catherine Torre

     /  4 octobre 2015

    En 2015, plusieurs outils de mesure peuvent être utilisés et se révèlent efficaces à l’heure de l’instantanéité de l’information. Que ce soit Inoreader, Mention, Hootsuite ou encore Twitter, pour ne nommer que ceux-là, chacun de ces outils de mesure détient une particularité qui facilitera énormément la tâche du relationniste en relations publiques quant au suivi des informations concernant une entreprise ou un sujet particulier.

    Un autre outil très performant est Euréka. Cet outil permet d’effectuer une vigie constante de ce qui se véhicule sur la toile. Par exemple, dans le cadre de la revue de presse pour une entreprise, Euréka permet de trier et établir de façon permanente des informations selon un sujet ou une société, grâce à un système de veille automatisée. Ainsi, toutes les informations, que ce soient écrites ou verbales, qui circulent dans Internet sont canalisée et permettent une prise de connaissance rapide des articles, entrevues, points de vues, etc. Le seul bémol est probablement le coût de cet outil, mais sa performance le justifie.

    Dans le cadre du travail d’équipe, Euréka pourrait être fort utile et pertinent ; par ailleurs, couplé avec Twitter qui s’inscrit plus dans l’instantanéité de l’information, la recherche et la veille sur un sujet ou une entreprise se révélera très efficace et assez complète.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Catherine. En effet, Eureka est fort utile et il y a eu énormément d’améliorations apportées à leur plateforme ces derniers mois. Il s’agit d’une plateforme payante. Plusieurs fonctions de recherches avancées sont possibles. Bon outil également pour la recherche de la couverture médias en anglais si vous avez des enjeux qui se déroulent à l’extérieur du Québec.

      Répondre
  7. Nadia Mokrani

     /  4 octobre 2015

    Pour améliorer mes connaissance des outils de recherche disponibles, je suis partie à la découverte de HootSuite https://hootsuite.com/fr/.
    Ce système de gestion de médias sociaux permet aux entreprises et organisations de collaborer à travers plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Linkedin, et jusqu’a 25 autres réseaux) sur une seule plateforme en ligne. L’outil est, je dois l’avouer, plutôt intimidant mais des webinaires sont disponibles et une communauté Hootsuite orientée formation est très active en ligne.

    Les possibilités de Hootsuite sont nombreuses! Il offre aux utilisateur un tableau de bord personnalisable pour organiser les différents comptes d’une entreprise sur les médias sociaux.

    Les fonctionnalités pour affirmer sa présence sur les réseaux (engagement) sont multiples et je n’en citerai que quelques unes : tous les membres d’une équipe peuvent de façon centralisé répondre aux messages, mentions et commentaires des publics. Des messages sociaux peuvent être programmés et diffuser sur les plateformes numériques en fonction des données de localisation et de langue préalablement analysées. De nombreux outils de gestion et d’analyse sont également offerts permettant de suivre par exemple la croissance d’une marque.

    Au premier abord, plusieurs fonctions me semblent avoir une approche orientée marketing et clientèle. Toutefois, des recherches supplémentaires m’amènent à penser que Hootsuite permet au contraire de développer une synergie entre tous les départements d’une entreprise pour que les médias sociaux soient mieux intégrés dans leurs fonctions quotidiennes. Il y a donc une volonté d’uniformisation des pratiques communicationnelles qui me semble inhérente à la mission des relations publiques. La présence purement promotionnelle sur les médias sociaux étant dépassée, Hootsuite offre des options de vigies et d’échanges en conséquence.

    Je ne peux m’empêcher de penser à la crise vécue il y a quelques jours par la Caisse Desjardins. Les équipes du service à la clientèle, du marketing, des technologies et des relations publiques, pour ne citer qu’eux, ont certainement dû travailler en étroite collaboration et harmonie pour passer au travers d’une telle panne et préserver leur e-réputation. Dans cette situation, l’outil Hootsuite propose des façons de collaborer à grande échelle. De plus une fois la crise passée, l’outil permet de générer et de consulter des rapports de données sur les comportements et les attentes des utilisateurs en tant de crise (vigie des réactions). Il est donc pertinent pour l’organisation d’alimenter sa base de donnée et d’apporter les ajustements nécessaires à sa stratégie.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Nadia, comme vous le mentionnez, Hootsuite est une plateforme fort utile – et abordable -et pertinente pour suivre des situations comme vous le décrivez. Une des fonctions utiles de Hootsuite est de pouvoir revenir sur une gestion de crise et d’en analyser les éléments percutants pour améliorer les processus de communication en temps de crise.

      Répondre
  8. En relations publiques, l’image de l’organisation est très importante face à son public. Le pouvoir d’influence en est aussi pour quelque chose. En faisant appel à des outils d’analyse web, nous pouvons être à l’affut de notre public. Comprendre et analyser les dires peuvent ainsi éviter une crise ou même atténuer celle-ci. Voici mon top 3 chouchous des outils d’analyse web de 2015 qui faciliteront votre travail.

    1- Hootsuite; grâce à cette application vous pouvez gérer votre réputation, très important dans les relations publiques. Hootsuite est considéré comme le meilleur outil de recherche sur le web. Voici les plus; vous êtes simultanément sur Twitter, Linkedin, Viadeo, Google+ et Facebook à l’aide d’un tableau de bord. Vous pouvez tout gérer, analyser et créer vos messages en même temps sur tous vos comptes. De plus, chaque semaine vous recevez un courriel avec un rapport analytique. Les moins; il y une version gratuite avec peu d’options, donc pas le choix d’acheter Hootsuite une application couteuse environ 50$ par mois.

    2- Tweetdeck; pour l’avoir utilisé au travail, cet outil est génial et facile à utiliser. Twitter est un des médias sociaux le moins populaires au Québec, par contre pour une organisation, il est essentiel d’être actif sur Twitter. Les avantages, téléchargement gratuit avec un tableau de bord dans lequel nous pouvons faire plusieurs recherches sur un hashtag précis. Une bonne façon de voir les conversations entre clients qui parlent en bien ou en mal de votre nouveau produit par exemple. Le seul désavantage, Tweetdeck n’a pas encore d’application téléchargeable pour nos iPhone, androïde et tablettes.

    3- Klout; cet outil mesure votre influence sur les médias sociaux en analysant vos relations et vos activités. Le score Klout indique votre niveau d’influence sur les médias sociaux. Les avantages, vous êtes informé en temps réel sur votre performance sur les médias sociaux (likes, clicks, commentaires, re-tweet, reblog…). Vous pouvez par la suite comparer votre score avec votre plus gros concurrent, excellente façon d’améliorer notre image, nos produits, etc. Point faible, dans le calcul Klout ne fait pas la différence entre de vraies abonnées et de comptes spam, qui peuvent parfois fausser les données d’influence.

    Ces outils pourront également être utiles pour notre projet de session, en effectuant des recherches avec des mots clés sur l’organisation et sur le sujet choisi.

    Répondre
    • Audrey, merci de votre commentaire, trois outils utiles. En effet Tweetdeck est intéressant et vivement le développement vers le mobile – à suivre. Pour Hootsuite, une entreprise de Vancouver, il y a eu beaucoup de développement ces dernières années, la version professionnelle est très performante et permet de produire des rapports de gestion fort appréciés par les gestionnaires, i.e. des graphiques qui synthétisent bien les actions analysées par Hootsuite.

      Répondre
  9. Les outils de mesures ne cessent de se multiplier sur le web. On recherche une précision accrue de nos données. Toutefois, on peut en venir à oublier qu’à la base de toute marque ou entreprise, il faut bien comprendre son consommateur. Il faut aussi cerner ses attitudes, ses comportements et ses valeurs. Comment nous perçoit-il? L’outil indispensable pour recueillir toutes ses informations est le sondage.

    Survey Monkey demeure le site le plus efficace pour effectuer de nombreux sondages. Ses avantages sont nombreux; une navigation simplifiée, une possibilité de construire un sondage complet sans frais et une facilité à partager le lien vers les consommateurs.

    Survey Monkey est l’outil par excellence pour les universitaires qui cherchent à s’appuyer sur des données précises, autant que pour une entreprise qui a besoin de sonder ses publics internes ou externes. De plus, cette plateforme permet la personnalisation du sondage et une élaboration de la forme des questions et des réponses. Finalement, une fois la collecte de données terminées, Survey Monkey offre plusieurs outils de catégorisation pour obtenir des statistiques intéressantes.

    Par exemple, lors d’une campagne de relations publiques, il pourrait être intéressant de situer la perception que les consommateurs ont de la marque à un moment précis. Le processus pourrait être répété à différents moments pour suivre l’évolution de l’opinion publique et en ressortir des tendances selon les stratégies de l’entreprise. Par exemple, suite à la gestion d’une situation de crise , la perception est elle différente? Si oui, comment et surtout pourquoi? Survey Monkey pourra nous donner de bonnes pistes de réflexion.

    https://www.surveymonkey.com

    Répondre
    • Esther, merci de votre commentaire. En effet SurveyMonkey est très efficace et avancé en terme de fonction de croisement de réponses. Cependant, c’est la version professionnelle qui offre ces possibilités. Leur gamme de prix a beaucoup changé ces dernières années à cause de leur efficience. Survey Monkey demeure un excellent investissement pour une organisation pour la conduite de leurs sondages d’autant plus qu’il permet de conserver les résultats des sondages prédécents et de procéder à des analyses de tendances.

      Répondre
  10. Reddit : site hybride

    Croisement entre média social et site de nouvelles, Reddit propose une communauté virtuelle permettant aux utilisateurs (« redditors ») de publier du contenu original ou des liens pointant vers un article d’encyclopédie, un article de presse, une image ou une vidéo. Chaque lien est soumis à un système de vote positif/négatif et se voit attribuer un indice de pertinence par les autres utilisateurs. Le site accorde une plus grande visibilité aux liens les plus appréciés, soit une place de choix en tête de page de leur propre catégorie. En effet, chaque publication est catégorisée selon un « subreddit » particulier, c’est-à-dire une sous-partie dédiée à un thème spécifique. Les internautes qui ouvrent un compte Reddit ont la possibilité de commenter les différents contenus et de personnaliser leur page d’accueil en s’abonnant aux « subreddits » qui les intéresse.

    On peut utiliser Reddit comme média social, mais on peut également l’utiliser dans un cadre professionnel, à titre d’outil des relations publiques. Voici comment…

    Dans l’exercice de ses fonctions, le relationniste est appelé à se tenir au courant de l’actualité, de l’environnement et des tendances entourant son secteur d’activité. Ainsi, Reddit devient un excellent outil de vigie pour se tenir au courant des sujets de l’heure et des grands événements ayant lieu ici et partout à travers le monde. Ensuite, le relationniste est appelé à sonder l’opinion et les attentes des différents publics de l’organisation, dont celle de ses consommateurs. En engageant des conversations avec les utilisateurs faisant partie du bon « subreddit », il peut recueillir de l’information pertinente relativement à un segment de groupe bien précis. Dans un autre ordre d’idées, les grandes entreprises peuvent avoir recours au AMA (« Ask me anything »), un concept qui permet à une personnalité ou une personne unique de répondre en temps réel aux questions des utilisateurs. Un président-directeur général pourrait, par exemple, demander aux « redditors » en quoi l’organisation pourrait mieux répondre à leurs besoins ou comment elle pourrait les intégrer davantage à ses programmes.

    En définitive, je crois qu’en dépit de ses nombreuses utilités, Reddit n’est pas le meilleur outil de relations publiques offert en ligne. À cause de sa pénétration plus ou moins grande au Québec, nous devons l’utiliser en complément d’autres outils afin de réaliser efficacement nos mandats. Quoi qu’il en soit, si l’on exploite le site de façon intelligente et avisée, on peut certainement y trouver son compte.

    Sources :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Reddit
    https://www.reddit.com/about/

    Répondre
  11. charelleb

     /  5 octobre 2015

    Reddit : site hybride

    Croisement entre média social et site de nouvelles, Reddit propose une communauté virtuelle permettant aux utilisateurs (« redditors ») de publier du contenu original ou des liens pointant vers un article d’encyclopédie, un article de presse, une image ou une vidéo. Chaque lien est soumis à un système de vote positif/négatif et se voit attribuer un indice de pertinence par les autres utilisateurs. Le site accorde une plus grande visibilité aux liens les plus appréciés, soit une place de choix en tête de page de leur propre catégorie. En effet, chaque publication est catégorisée selon un « subreddit » particulier, c’est-à-dire une sous-partie dédiée à un thème spécifique. Les internautes qui ouvrent un compte Reddit ont la possibilité de commenter les différents contenus et de personnaliser leur page d’accueil en s’abonnant aux « subreddits » qui les intéresse.

    On peut utiliser Reddit comme média social, mais on peut également l’utiliser dans un cadre professionnel, à titre d’outil des relations publiques. Voici comment…

    Dans l’exercice de ses fonctions, le relationniste est appelé à se tenir au courant de l’actualité, de l’environnement et des tendances entourant son secteur d’activité. Ainsi, Reddit devient un excellent outil de vigie pour se tenir au courant des sujets de l’heure et des grands événements ayant lieu ici et partout à travers le monde. Ensuite, le relationniste est appelé à sonder l’opinion et les attentes des différents publics de l’organisation, dont celles de ses consommateurs. En engageant des conversations avec les utilisateurs faisant partie du bon « subreddit », il peut recueillir de l’information pertinente relativement à un segment de groupe bien précis. Dans un autre ordre d’idées, les grandes entreprises peuvent avoir recours au AMA (« Ask me anything »), un concept qui permet à une personnalité ou une personne unique de répondre en temps réel aux questions des utilisateurs. Un président-directeur général pourrait, par exemple, demander aux « redditors » en quoi l’organisation pourrait mieux répondre à leurs besoins ou comment elle pourrait les intégrer davantage à ses programmes.

    En définitive, je crois qu’en dépit de ses nombreuses utilités, Reddit n’est pas le meilleur outil de relations publiques offert en ligne. À cause de sa pénétration plus ou moins grande au Québec, nous devons l’utiliser en complément d’autres outils afin de réaliser efficacement nos mandats. Quoi qu’il en soit, si l’on exploite le site de façon intelligente et avisée, on peut certainement y trouver son compte.

    Sources :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Reddit
    https://www.reddit.com/about/

    Répondre
    • Merci Charelle de votre commentaire et de ce choix d’outil, votre observation est pertinente notamment pour documenter un enjeu spécifique de communication dans le cadre d’un plan de communication.

      Répondre
  12. Les outils de mesure en relations publiques, comme dans toutes les disciplines marketing connexes, sont essentiels au développement et à l’optimisation de stratégies efficaces et ciblées. À l’ère de l’instantanéité, la collecte, la mesure et l’analyse des données provenant du web en temps réel, sont indispensables pour être proactif dans une démarche de relations publiques. Qu’on s’intéresse au niveau de mobilisation d’une cible, au degré de notoriété de notre entreprise ou d’un sujet donné, à la performance de nos communications, à la satisfaction des clients, etc. il est indispensable d’être en mesure de compiler les données relatives à nos besoins comme relationniste.

    Google Analytics est un outil qui permet de mesurer l’audience des sites web. Acquis par Google en 2005 – avec l’achat de la compagnie Urchin Software Corporation, l’outil a été modifié et amélioré, depuis les 10 dernières années, pour répondre davantage aux besoins de ses utilisateurs. Gratuit et simple à utiliser, il suffit d’ajouter quelques lignes de code Javascript au code source de votre blogue ou site web. Il fourni une panoplie de statistiques à travers des rapports personnalisés, selon les catégories et la configuration que vous aurez déterminés. Vous pouvez obtenir des données sur les visiteurs (le nombre, leur provenance), les mots clés et la plateforme qu’ils ont utilisés pour arriver à votre site, le taux de rebond, des analyses de vos publicités, de vos réseaux sociaux, et j’en passe!

    Par contre, certaines critiques évoquent le caractère ubiquiste de Google, qui voit tout, sait tout et entend tout. En fournissant vous-même toutes vos données à Google, il sait très certainement lui-même en tirer parti et c’est ce qui dérange certains, mais c’est aussi en quelque sorte la monnaie d’échange pour un outils aussi performant. Il faut savoir qu’il existe des alternatives, comme Statcounter.com et Clicky.com qui sont des outils payants à partir d’un certain niveau d’utilisation, ou Openwebanalytics.com, gratuit et «open source» qui reprend le modèle de Google Analytics.

    Dans tous les cas, il est primordial de se doter de plusieurs outils de mesure et d’analyse, pour être en mesure d’obtenir un portrait global, le plus juste possible, et de toujours rester objectif dans notre approche.

    Pour plus d’informations sur Google Analytics visitez le http://www.google.com/analytics .

    Répondre
    • Sandrine,merci de votre commentaire. Bonnes remarques au sujet de la disponibilité des données d’une organisation sur des plateformes numériques comme Google et merci de vos suggestions. Bien d’accord avec vous de demeurer vigilant avec les outils disponibles en ligne.

      Répondre
  13. Alexa.com
    Alexa est un outil d’analyse web compétitif qui nous permet de prendre avantage sur la compétition et de traquer de l’information sur le trafic de données avec une immense banque de sites web.

    En effet, cet outil nous permet de voir le rang de placement Alexa du site recherché, les visiteurs mensuels, l’engagement, la situation démographique du public, le trafic de données, les sites de référence et plus. Il nous permet aussi de trouver les sites les plus populaires selon le pays ou la catégorie. C’est une bonne façon d’analyser le rang de notre propre site web et de se repositionner selon nos besoins.

    Alexa est aussi un outil de recherche de mot clé. En faisant une petite recherche, il est possible de trouver les mots clés utilisés par vos compétiteurs ou de trouver de nouveaux mots-clés opportuns pour votre propre entreprise.
    De cette manière, vous pouvez facilement trouver des «insights» stratégiques pour votre campagne ou pour votre organisation et éventuellement surpasser vos compétiteurs de cette façon.

    C’est un outil de recherche utile qui permet de repositionner l’entreprise en faisant quelques recherches sur l’achalandage de votre site, celui des compétiteurs et voir dans quel cas votre entreprise est mentionnée. Dans le cas d’une campagne de relations publiques, c’est une opportunité de se démarquer, de sortir du lot avec quelques recherches préliminaires sur les publics ciblés. Dans le contexte de la méthode RACE, c’est un outil de recherche incontournable!

    Alexa vous offre aussi la possibilité de créer votre tableau de bord qui comprend vos sites sauvegardés avec les mises à jour à un seul endroit.
    Le seul «hic», Alexa n’est pas gratuit!

    http://www.alexa.com/

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Stéphanie. Voilà un avantage de notre forum de nous permettre de découvrir de nouveaux outils. Je ne connais pas Alexa. Merci de nous le présenter.

      Répondre
  14. Amélie Lapierre

     /  5 octobre 2015

    GOOGLE FORMS… UN OUTIL EFFICACE POUR LA CRÉATION DE SONDAGES EN LIGNE

    Dans le cadre d’une démarche scientifique en relations publiques basée sur la méthode RACE (Recherche \ Analyse \ Communication \ Évaluation), l’étape de la recherche se veut primordiale afin de bien comprendre les dimensions d’une problématique à laquelle une organisation est confrontée. Différents moyens de recherche et des indicateurs de mesure sont mis à la disposition du relationniste pour lui permettre de mener à terme une recherche rigoureuse, et ce, avant de passer à une seconde étape de la réalisation d’une activité de communication. Quelques exemples de moyens de recherche fréquemment utilisés dans le domaine des relations publiques : des groupes de discussions, des entrevues individuelles, une analyse de presse, etc.

    Étant donné que le relationniste doit tenir compte de plusieurs opinions provenant de différents publics pour obtenir une meilleure vue d’ensemble de la problématique soulevée, un sondage en ligne peut également s’avérer un moyen efficace de recherche. Plusieurs logiciels sont proposés sur le Web et un s’avère particulièrement intéressant dont le Google Forms. Cette plateforme, offerte gratuitement sur le Web et disponible en version mobile, permet de réaliser des sondages et d’analyser des données en un tour de main.

    Le formulaire en ligne peut facilement être personnalisé selon nos besoins, tout en ayant accès à de nombreux thèmes déjà proposés, des palettes de couleurs, des typographies variées et diverses fonctionnalités. De plus, la cueillette des données s’effectue facilement et instantanément. Les résultats sont regroupés dans une Google Sheets (fichier Excel) et peuvent être également présentés sous forme d’illustrations graphiques simples et dynamiques. Voilà une façon efficace et professionnelle de réaliser un sondage en ligne.

    En terminant, il est important de se rappeler avant la mise en place d’un sondage qu’il y a quelques critères à respecter afin d’obtenir un réel succès. Tout d’abord, il faut s’assurer de bien identifier nos objectifs de recherche, de planifier notre échantillon à sonder, de rédiger notre questionnaire répondant à des critères de réussite bien précis, d’effectuer notre prétest pour valider la compréhension de notre questionnaire pour finalement pouvoir procéder à la mise en ligne de notre sondage.

    Google Forms assure la réussite de vos sondages en ligne!

    https://www.google.com/intl/fr_ca/forms/about/

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Amélie. Google est un outil de plus en plus utilisé probablement en raison de la gratuité offerte par Google. C’est un outil dont l’évolution est à surveiller dans les prochaines sessions, il gagnera en efficience. Vous avez tout à fait raison au sujet de l’identification des objectifs de recherche. Merci !

      Répondre
  15. En 2015, les outils de mesure ne sont pas ce qui manque sur le marché pour les entreprises voulant faire de la veille médiatique. À l’aide d’applications telles que Inoreader, Hootsuite, et même Mention, il est possible de récolter de l’information instantanément.

    L’une des applications les plus couramment utilisées en relations publiques, c’est Hootsuite.
    Hootsuite a gagné de la popularité au courant des dernières années, lorsque les entreprises ont réalisé l’importance de faire une veille médiatique sur les réseaux sociaux.

    Hootsuite permet de vérifier plusieurs plateformes de médias sociaux simultanément. Il est possible de voir le fil d’actualité de sa page Linkedin, Facebook, Twitter ainsi qu’Instagram, en plus de suivre toutes les publications faites à son égard. De plus, Hootsuite permet de connaitre l’opinion des gens sur l’organisation. Par exemple, il est possible de voir les #hashtags ou les commentaires faits avec le nom de l’entreprise. Ceci permet de réagir rapidement et d’éteindre les feux avant qu’il ne soit trop tard.

    Une autre raison pourquoi Hootsuite est génial est parce qu’il est possible de faire l’analyse des données de son Hootsuite avec plusieurs outils tel que Facebook Statistics, Google Analytics et les résumés des clics Ow.ly. Il est possible d’identifier d’où proviennent les likes, des commentaires, qui mentionnent l’entreprise et d’où proviennent les hashtags.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Valérie et en effet, Hootsuite est un outil fort pertinent. Voir mes commentaires précédents du présent forum d’échanges sur les outils.

      Répondre
  16. Isabel Sénéchal-Leblanc

     /  5 octobre 2015

    Pour ma part, j’ai opté pour MavSocial qui est logiciel pour gérer et analyser les publications sur des plateformes sociales telles que Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube, Instagram et Tumblr.

    MavSocial se distingue des autres outils par la création d’une bibliothèque où l’on peut gérer et enregistrer du contenu visuel pour ensuite l’utiliser sur différents réseaux sociaux. Ceci permet de regrouper sous un point central tout ce contenu et être ainsi facilement accessible si plus d’une personne gère les publications. Ils ont aussi intégré dans le logiciel un éditeur de photo pour la création de contenu. Comme Hootsuite, on peut publier sur plus d’un compte en même temps et suivre les activités de chacun. Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce logiciel est qu’il est possible de planifier sa campagne média à long terme. Par l’entremise d’un calendrier mensuel, on peut voir le contenu que nous allons publier, sur quelle plateforme et déterminer la date de publication. Cela donne un aperçu du déploiement de la campagne média. Toutes les publications et interactions avec la communauté sont analysées pour déterminer leur impact. Même la version gratuite offre une analyse complète des actions sur de différents comptes et il y a possibilité d’exporter ce rapport pour usage externe lors de présentation.

    Il est important comme relationniste de connaître ce qui se dit sur la marque et l’engagement du public. Je pense que MavSocial est un très bon outil pour analyser les activités sur les réseaux sociaux et peut mener à trouver des insights. Le logiciel offre une option gratuite limitée, mais qui répond bien aux besoins de petites entreprises.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Isabel. Wow, c’est stimulant, un autre outil nouveau quant à moi. J’ai bien hâte de l’explorer. Merci de nous le faire découvrir !

      Répondre
  17. A.M. Gina Delpe

     /  5 octobre 2015

    La conférence de Jonathan Côté a mis en lumière, un éventail d’outils de mesure disponibles actuellement et auxquels peuvent se référer les professionnels des relations publiques. Ces outils très efficaces, facilitent considérablement leur travail, permettant de structurer leurs recherches, offrant la possibilité de réagir rapidement et avec efficacité aux dernières informations relatives à leurs clients et organisations.

    Nos recherches sur le web nous ont ainsi conduits à découvrir Enveille.com.

    Facile à utiliser, Enveille.com, outil de veille concurrentielle, commerciale et image pour les entreprises, permet de gagner du temps et de ne rien manquer de l’actualité, avec un suivi de milliers de medias en ligne et un million de blogs. Les recherches peuvent s’effectuer en plusieurs langues. Les informations reçues peuvent être rapidement retransmises, à travers une liste de diffusion. Quel que soit le type de veille à effectuer, veille concurrentielle, stratégique ou technologique, Enveille se charge de répondre aux besoins et de communiquer l’information souhaitée.

    Parmi les services offerts aux entreprises, on trouve la veille e-réputation, à laquelle s’ajoute la fonctionnalité « tonalite » qui effectue une première analyse des informations récoltées et indique si le ton de l’article est positif, négatif ou neutre.

    C’est une plateforme payante, mais un essai gratuit est proposé, offrant ainsi de mieux comprendre ses fonctionnalités et son utilité pour les entreprises, dépendamment de leur secteur d’activité.

    Dans le contexte actuel, où l’information se révèle capitale, la veille des medias on line, la veille des réseaux sociaux, la veille e-réputation à travers un tel outil peut constituer un atout pour toute entreprise, lui permettant d’anticiper les crises, d’être au fait des activités de ses concurrents, d’identifier les menaces, opportunités de son environnement et d’améliorer sa stratégie.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Gina. Merci de nous faire découvrir cet outil. Je ne le connais pas et j’ai hâte de le découvrir. En effet, la veille des médias en ligne est un incontournable pour une organisation soucieuse de ses communications et conversations en ligne.

      Répondre
  18. SaranS

     /  5 octobre 2015

    Sonder aisément avec SurveyMonkey

    Connaître les opinions, comprendre les attitudes, impulser un changement, recueillir les impressions de votre public, autant de problématiques qu’un relationniste pourrait avoir à évaluer. Comment y répondre efficacement par le biais d’un sondage?

    Une alternative aux différentes firmes de sondages est SURVEYMONKEY. Disponible en ligne, sonder avec SurveyMonkey devient « un jeu d’enfants ». Bien entendu, avant de se lancer dans cette vaste opération, il convient au préalable de bien définir ses objectifs et cerner les enjeux qui sous-tendent.

    Intuitif, disponible en plusieurs langues, ne nécessite l’installation d’aucun logiciel supplémentaire et accessible via toutes les plateformes (Facebook, twitter, LinkedIn…). Survey Monkey propose différentes formules dont celle gratuite qui permet de réaliser un sondage en 3 étapes : la conception, la collecte des données et l’analyse des résultats.
    Toutefois, dans ses différentes versions payantes, une large panoplie d’applications permet une personnalisation plus poussée (Cf. SurveyMonkey, nombre de questions et réponses illimités, chaînage des questions et réponses, exportation des données statistiques, élaboration de graphiques).

    Une fois le sondage créé, il est ensuite envoyé à son public cible via un courriel avec URL et les réponses sont reçues en temps réel. SurveyMonkey offre l’avantage d’envoyer son sondage à sa liste d’abonnés via les plateformes tels que MailChimp. Les résultats sont disponibles en temps réel avec possibilité de recevoir ses statistiques…
    Cet outil se prête aux usages de tous, entreprises compris !

    Pour un organisme à but non lucratif, la formule de base de SurveyMonkey, gratuite reste une belle alternative même si on peut être limité dans la conception des questions.
    Ainsi, si notre mandataire souhaite comprendre les attitudes d’un groupe de personnes. Nous pourrions envisager de les sonder en vue de comprendre leurs comportements face au problème posé. Cependant, il est aussi de notre devoir de lui rappeler toute la démarche et la rigueur que cela sous-tend. Tout d’abord, définir les objectifs et enjeux sous-jacents de l’étude à réaliser. Définir son échéancier avec les tâches à accomplir et le temps à allouer au projet. Comme nous le recommande Danielle Maisonneuve dans son livre, les relations publiques dans une société en mouvance, il faut prévoir du temps pour la conception des questions, leur validation, les pré-tests qui permettent d’ajuster certaines questions avant l’administration du sondage et l’obtention des résultats.

    Le recours aux sondages et différentes méthodes de collectes de données permettent d’analyser une situation précise, accompagner un changement, comprendre les attentes des employés et affiner la stratégie d’entreprise. A ce titre, SurveyMonkey s’avère être une bonne source de collectes d’informations.

    https://fr.surveymonkey.com/

    Répondre
  19. Rachel Pronovost

     /  6 octobre 2015

    mention.com

    N’étant pas particulièrement familière avec les outils de mesure sur le Web, je me suis tournée vers la simple recherche Google, où il a été facile de trouver de nombreuses options pratiques pour un professionnel des relations publiques. Celle qui a retenu mon attention est Mention, dont le slogan est : « Ne laissez rien passer », assez opportun.
    En effet, cette application de veille médiatique permet de surveiller en temps réel n’importe quel mot-clé sur le Web et les réseaux sociaux, à l’aide d’alertes préalablement déterminées.

    Pour une organisation, il est essentiel de connaître les informations qui circulent sur les diverses plateformes, notamment pour prendre le pouls de ses publics, connaître leurs perceptions et s’assurer de ne pas être prise par surprise par une situation inattendue.
    L’instauration de mots-clés relatifs à l’entreprise et aux sujets qui l’intéressent permet donc de ne rien manquer et de réagir immédiatement, lorsqu’il y a lieu de le faire. L’application offre également les options de connecter plusieurs comptes sociaux aux alertes et de générer des rapports PDF qui établissent des statistiques et effectuent des comparaisons pour l’utilisateur.

    Bien que la possibilité de créer une première alerte soit gratuite, le service est tarifié, passant par plusieurs gammes de prix et de fonctionnalités, dépendamment des besoins de chacun. En général, il s’agit d’une application visuellement intéressante, qui semble assez facile d’utilisation et plutôt complète pour une bonne veille médiatique.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Rachel.Voir mon commentaire au sujet de Mention publié hier à la suite d’une publication d’un de nos collègues de classe. Comme vous l’indiquez, l’interface est facile d’utilisation.

      Répondre
  20. Les outils de vigie et les fils RSS

    J’utilise depuis plusieurs années Netvibes comme page d’accueil. C’est un outil de veille comparable à Inoreader, qui me tient au courant des sujets d’actualité ou des communautés qui m’intéressent.

    Ces outils font partie du panorama lorsqu’il s’agit de se tenir informé sur des sujets concernant notre travail ou des clients soucieux de connaître ce qui se dit sur leur entreprise ou pour connaître les réactions du public pour un sujet d’actualité.

    Ce sont des outils performants dans la mesure où une présence constante n’est pas requise devant un écran à naviguer pour intercepter des commentaires en ligne ou publiés sur des blogues ou sur des plateformes numériques telles Facebook ou Twitter. L’application prend le relai et alimente notre page de veille sur les faits et les actualités. En effet, elle peut être programmée selon un profil de recherche sur des sujets précis, pour une période donnée et des champs déterminés qui nous intéressent. Inoreader offre de nombreux filtres permettant de cibler avec précision des données qui, autrement, demanderaient un temps inouï à répertorier les nombreux articles, tweets ou commentaires susceptibles de répondre à mos attentes ou celles de nos clients.

    Ces outils de veille travaillent pour nous et les frais d’abonnement sont raisonnables sinon gratuits pour des forfaits, somme toute, bien structurés pour en faire une expérience fort utile.

    Suivre l’actualité devient alors une seconde nature. En quelques clics, la nouvelle vient à nous. L’utilisation de mots clés précise davantage la sélection des sujets ciblés. Il s’agit de déterminer la façon dont s’articulera l’information sur la page de veille. On peut renommer les titres de fils RSS, les regrouper et les hiérarchiser selon ses choix.

    D’autres outils existent pour faciliter la recherche d’actualité sur Internet et chacun propose une approche personnalisée. Pour la gestion de communauté, Hootsuite est fort apprécié puisqu’on entrer en contact avec les différents publics qui se manifestent sur plusieurs plateformes de médias sociaux. L’interaction est alors instantanée et permet de résoudre certains conflits susceptibles de dégénérer ou bien de rétablir des faits tout en contrôlant la situation en amont.

    Qu’il s’agisse d’un outil de veille ou un autre, je dirais que chacun offre des avantages qui correspondent à un profil particulier d’utilisateur. En relations publiques, on optera pour un outil qui offrira un flux continu de nouvelles en temps réel. Les fils RSS remplacent aujourd’hui les recherches documentaires qui se faisaient par les coupures de presse, jour après jour, pour renseigner nos clients soucieux de leur image publique.

    Enfin, la panoplie d’outils de vigie qu’on retrouve sur le marché nous permet de rester informés en tout temps sur des sujets en constante évolution, circulant principalement sur les médias sociaux.

    Répondre
    • Merci bien de votre commentaire au sujet de Netvibes. Je l’utilise également depuis plusieurs années. Une plateforme qui évolue bien en fonction des utilisateurs. Bonne observation au sujet des fils RSS.

      Répondre
  21. On me vantait les atouts d’une plateforme plurimedia dédiée à la veille et aux analses médias.Dans un environnement où les décideurs doivent prendre les bonnes décisions en exploitant les bonnes données, l’émergence de cette plateforme créée cette année.
    Je ne vais pas tomber dans le cliché sachant que dans un optique de perfomance, on cherche à se doter de l’outil de vigie le plus complet possible.J’ai choisi dans ma recherche de m’orienter vers la plus grande hantise de l’étudiant dans ses écrits,la plus grande hantise du publicitaire, celle du journaliste de presse écrite ainsi que celle de l’écrivain.Je veux parler du plagiat.
    En effet dans le domaine du journalisme où j’évolue,chaque mot ou expression réutilisée, chaque néologisme que l’on croit avoir inventé de toutes pièces doit être soumis à une recherche active.Lors de la rédaction d’écrits de blogs, je dois m’assurer avant d’envoyer mon article à des fins de relecture à mon éditeur, que je ne fais pas que reprendre l’analyse d’un sujet déjà vu et revu.Pour ce faire je fais appel à plagspotter un outil de détection du plagiat.
    Oui, un outil de détection du plagiat qui est détourné de son but premier afin de confirmer qu’on a pas copié c’est un peu comme un pirate informatique qui chercherait l’antidote à son cheval de Troie avant même de l’avoir créé…et pourtant!
    Comment Plagspotter fonctionne
    1) Vous entrez l’adresse de la page sur laquelle vous venez de publier.L’applicaion recherche dans le Web une liste d’adresses et de sources et localise avec pertinence des passages écrits de votre contenu.
    2) Vous visionnez la liste des pages ayant même contenu que la votre.À 2% de pertinence dans les passages pas d’inquiétude,au delà de 50% , je commence sérieusement à me poser des questions sur mon potentiel créatif.

    Les personnes qui l’utilisent pour éviter elles d’être plagiées peuvent avoir un rapport détaillé et l’option de notifier l’utilisateur de la page.Protéger son contenu.

    Je vous détaille quelques utilisations dont plagspotter se fait l’éloge.

    1) SEO(stratégies de référencement) l’utilisation de plagspotter vous permet de voir quel contenu de vos pages est copié sur d’autres sites à un fort pourcentage(attention prendre le temps de regarder le contexte, comme je l’ai dit plus haut se baser que sur les chiffres sans prendre le temps de lire est dangereux)

    2) Pour les écrivains: détecter le plagiat.

    3) Pour les blogueurs: voir si votre contenu est retranscrit sur un autre site sans que la source(votre blog ne soit mentionné).

    Disponible en version d’essai pendant 7 jours.
    http://www.plagspotter.com/

    Répondre
    • Merci de votre commentaire fort pertinent pour vérifier authenticité de contenus en ligne. Cet outil utile en journalisme l’est tout autant dans toutes les applications de communication organisationnelle, publique, privée … dans les faits devrait être la norme dans toutes nos communications. Merci de nous le faire découvrir.

      Répondre
  22. Saran

     /  6 octobre 2015

    Sonder aisément avec SurveyMonkey

    Connaître les opinions, comprendre les attitudes, impulser un changement, recueillir les impressions de votre public, autant de problématiques qu’un relationniste pourrait avoir à évaluer. Comment y répondre efficacement par le biais d’un sondage?

    Une alternative aux différentes firmes de sondages est SURVEYMONKEY. Disponible en ligne, sonder avec SurveyMonkey devient « un jeu d’enfants ». Bien entendu, avant de se lancer dans cette vaste opération, il convient au préalable de bien définir ses objectifs et cerner les enjeux qui sous-tendent.

    Intuitif, disponible en plusieurs langues, ne nécessite l’installation d’aucun logiciel supplémentaire et accessible via toutes les plateformes (Facebook, twitter, LinkedIn…). Survey Monkey propose différentes formules dont celle gratuite qui permet de réaliser un sondage en 3 étapes : la conception, la collecte des données et l’analyse des résultats.
    Toutefois, dans ses différentes versions payantes, une large panoplie d’applications permet une personnalisation plus poussée (Cf. SurveyMonkey, nombre de questions et réponses illimités, chaînage des questions et réponses, exportation des données statistiques, élaboration de graphiques).

    Une fois le sondage créé, il est ensuite envoyé à son public cible via un courriel avec URL et les réponses sont reçues en temps réel. SurveyMonkey offre l’avantage d’envoyer son sondage à sa liste d’abonnés via les plateformes tels que MailChimp. Les résultats sont disponibles en temps réel avec possibilité de recevoir ses statistiques…
    Cet outil se prête aux usages de tous, entreprises compris !

    Pour un organisme à but non lucratif, la formule de base de SurveyMonkey, gratuite reste une belle alternative même si on peut être limité dans la conception des questions.
    Ainsi, si notre mandataire souhaite comprendre les attitudes d’un groupe de personnes. Nous pourrions envisager de les sonder en vue de comprendre leurs comportements face au problème posé. Cependant, il est aussi de notre devoir de lui rappeler toute la démarche et la rigueur que cela sous-tend. Tout d’abord, définir les objectifs et enjeux sous-jacents de l’étude à réaliser. Définir son échéancier avec les tâches à accomplir et le temps à allouer au projet. Comme nous le recommande Danielle Maisonneuve dans son livre, les relations publiques dans une société en mouvance, il faut prévoir du temps pour la conception des questions, leur validation, les pré-tests qui permettent d’ajuster certaines questions avant l’administration du sondage et l’obtention des résultats.

    Le recours aux sondages et différentes méthodes de collectes de données permettent d’analyser une situation précise, accompagner un changement, comprendre les attentes des employés et affiner la stratégie d’entreprise. A ce titre, SurveyMonkey s’avère être une bonne source de collectes d’informations.

    https://fr.surveymonkey.com/

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Saran, SurveyMonkey est un outil fort bien développé et efficace. Prévoyez-vous l’utiliser pour votre tp en équipe ?

      Répondre
  23. Daniel Eliassaint

     /  6 octobre 2015

    Mes commentaires, pour ce deuxième sujet du blogue, concernent l`outil de mesure que je recommanderais, en tant que professionnel des relations publiques, pour connaitre le point de vue des parties prenantes sur l`organisation Delta (nom fictif) évoluant dans la communauté.
    Le choix d`un outil de mesure fait partie de la recherche, qui est de toute première importance, qu`on se doit d`effectuer pour définir la problématique grâce aux données recueillies sur les fais et les rétroactions par rapport à l`organisation. Pour ce faire, un ensemble d`outils de mesure sont à la disposition du relationniste.
    Dans le cadre de ce mandat, le groupe focus est l`outil de mesure (courant) que je prioriserais pour obtenir le point de vue des parties prenantes sur l`organisation Delta.
    Le groupe focus, en en sa qualité de méthode qualitative, offre l`opportunité de recueillir de manière rigoureuse les opinions des participants. À juste titre, il est question dans ce mandat de connaitre le point de vue des parties de l`organisation en question.
    Cette méthode me permettra de recueillir des éléments d`informations très utiles sur les tendances des différents publics (ou parties prenants) de Delta, qui trouveront un espace taillé sur mesure pour exprimer en profondeur leurs opinions.
    Je porterais une grande attention sur le choix de l`échantillon, en fonction de chacune des parties prenantes. Pour ce faire, « la segmentation de la cible est importante mais également le mode de sélection« , comme le souligne Danielle Maisonneuve dans son ouvrage intitulé « Les relations publiques dans une société de mouvance« .
    La base de données de l`organisation seront d`une aide utile pour effectuer le choix des participants tout en respectant la représentativité géographique et démographique de l`échantillon comme le recommande Maisonneuve.
    En somme, je suivrais les conseils de Danielle Maisonneuve qui suggère cinq étapes de base pour conduire avec rigueur et cohérence le groupe focus, à savoir :
    – le recrutement de participants représentatifs de la population visée
    – l’élaboration d’une grille d’entrevue plus ou moins détaillée
    – l’animation de la discussion
    – la compilation et l’analyse des résultats
    – la rédaction du rapport.
    En somme, la technique consiste à recruter un nombre représentatif de groupes, en fonction de l’objet de la décision à l’étude, composés de six à douze personnes volontaires, et à susciter une discussion ouverte répondant à une logique de créativité.
    Cette discussion se structure autour d’une grille d’entretien définissant les différents thèmes de l’étude. Une analyse/synthèse de la discussion permet de relever les principaux mots clés des participants ainsi que les points de convergence et de divergence entre les groupes.
    La méthode du groupe focus prend ses assises dans la réalité et le milieu naturel. Son objectif n’est pas de prouver une hypothèse, mais de fouiller le « pourquoi ? » et le «comment ? » des phénomènes.
    La méthode du groupe focus est un outil convivial, car il est simple à utiliser et facilement accessible même si elle ne fait pas bon ménage avec l`amateurisme. Il est aussi un instrument de planification sociale parce qu’elle révèle les besoins, les priorités et les perceptions des populations.

    Répondre
    • Daniel, merci de votre commentaire. En effet, le groupe focus est un outil aux multiples avantages pour certains contextes de recherche notamment pour modéliser des situations de communication. Nous aurons l’occasion de revenir avec cet outil après l’intra et nous parlerons largement du canevas de préparation d’un groupe focus.

      Répondre
  24. Avec l’évolution des relations publiques, les gestionnaires sont de plus en plus sensibles à la notion d’évaluation. Ce qui était inconcevable il y a quelques temps, commence à devenir de plus en plus présent. Les organisations veulent mesurer leurs relations de presse et connaitre l’impact d’une nouvelle campagne ou d’un nouveau produit.
    Le relationniste peut penser connaitre l’opinion de son public cible avec quelques commentaires lus sur certains réseaux sociaux mais les opinions sont fluctuants. En fonction des situations, le public peut faire évoluer son opinion d’où l’importance de rester informer en continu grâce à un outil de mesure tel que Inoreader. (http://www.inoreader.com/)

    Inoreader est une plateforme qui gère les flux RSS des sites d’informations que l’on a préalablement choisis. Il contient différents outils qui permettent de catégoriser les flux, de les filtrer grâce à des règles, d’automatiser l’envoi de paquets de flux à différents destinataires.
    Lors d’un lancement de produit, il suffit d’enregistrer le nom du produit dans la recherche et on peut obtenir l’ensemble des médias qui ont parlé du produit.
    Toutefois, Inoreder, nous donne une vision purement médiatique. Pour connaitre le point de vue des utilisateurs, on pourrait compléter notre vigie en utilisant un outil tel que TweetDeck ( https://about.twitter.com/fr/products/tweetdeck) qui permettrait de rassembler les avis avec le hashtag du nom du produit.

    Il existe différents outils pour obtenir le point de vue d’un public cible et c’est au relationniste d’adapter son choix en fonction de sa recherche. L’outil sera différent s’il s’agit d’un produit, d’une annonce ou d’une règlementation.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Marion. Comme nous l’avons vu en classe Inoreader est de plus en plus performant, utile et facile à gérer.

      Répondre
  25. Avec l’évolution des relations publiques, les gestionnaires sont de plus en plus sensibles à la notion d’évaluation. Ce qui était inconcevable il y a quelques temps, commence à devenir de plus en plus présent. Les organisations veulent mesurer leurs relations de presse et connaitre l’impact d’une nouvelle campagne ou d’un nouveau produit.
    Le relationniste peut penser connaitre l’opinion de son public cible avec quelques commentaires lus sur certains réseaux sociaux mais les opinions sont fluctuants. En fonction des situations, le public peut faire évoluer son opinion d’où l’importance de rester informer en continu grâce à un outil de mesure tel que Inoreader (http://www.inoreader.com/).

    Inoreader est une plateforme qui gère les flux RSS des sites d’informations que l’on a préalablement choisis. Il contient différents outils qui permettent de catégoriser les flux, de les filtrer grâce à des règles, d’automatiser l’envoi de paquets de flux à différents destinataires.
    Lors d’un lancement de produit, il suffit d’enregistrer le nom du produit dans la recherche et on peut obtenir l’ensemble des médias qui ont parlé du produit.
    Toutefois, Inoreder, nous donne une vision purement médiatique. Pour connaitre le point de vue des utilisateurs, on pourrait compléter notre vigie en utilisant un outil tel que TweetDeck (https://about.twitter.com/fr/products/tweetdeck) qui permettrait de rassembler les avis avec le hashtag du nom du produit.

    Il existe différents outils pour obtenir le point de vue d’un public cible et c’est au relationniste d’adapter son choix en fonction de sa recherche. L’outil sera différent s’il s’agit d’un produit, d’une annonce ou d’une règlementation.

    Répondre
  26. Daniela Florentina Marculescu

     /  6 octobre 2015

    Le sondage reste un outil courant et un instrument de mesure fort utile en relations publiques. Le relationniste l’utilise pour obtenir une multitude d’informations qui peuvent être très pertinentes. En 2015, quand la recherche et la vigie sur le Web sont très importantes pour le travail du professionnel en relations publiques, le sondage en ligne est à favoriser. Et pas juste pour le fait que cette méthode nous permet de récupérer les réponses en temps réel.

    Je trouve, tout comme ma collègue Saran dans son commentaire, qu’on peut sonder aisément avec l’outil SurveyMonkey. Le grand avantage de cet outil est bien sûr la simplicité d’utilisation (pas besoin d’être programmeur ou ingénieur pour savoir l’utiliser!) La version gratuite du sondage en ligne est certainement attrayante, mais l’abonnement PRO vaut la peine d’être pris en compte, grâce aux méthodes analytiques avancées qu’il offre. Par exemple, l’abonnement GOLD (défini sur le site surveymonkey.com comme le plus populaire) offre la possibilité de personnaliser les sondages en ajoutant le logo et des couleurs personnalisées, découvrir les tendances cachées en segmentant les résultats des sondages grâce à des comparaisons et des filtres, créer des graphiques et rapports personnalisés en quelques minutes etc.

    Grâce à SurveyMonkey on peut créer tout type de sondage, du simple au sophistiqué. Ainsi, cet outil puissant reste très apprécié lorsqu’une organisation veut mesurer, par exemple, la satisfaction des employés ou de sa clientèle.

    https://fr.surveymonkey.com

    Répondre
    • Daniela, merci de votre commentaire. Tout comme vous et Saran, je suis bien d’accord à la fois sur la pertinence et la performance de SurveyMonkey pour la conduite d’enquête en ligne. Par contre, cet outil est devenu plus onéreux annuellement à cause de sa popularité et efficience.

      Répondre
  27. Avec le web qui est un outil en constante évolution, il n’est pas surprenant de voir dans le même sens des nouveaux joueurs dans les outils de mesure. Plus on évolue, plus on recherche de la précision dans nos données. Il est plus important que jamais de savoir ce que notre consommateur pense et comment il agit par rapport à notre marque. Le moyen le plus efficace d’y parvenir: le sondage.

    Survey Monkey est un outil efficace, mais plus important encore, facile d’utilisation. Plus que jamais, nous pouvons tous nous trouver face à une situation demandant une quelconque recherche d’informations. Ce site web est donc un outil simple que n’importe qui peut utiliser à son plein potentiel, qu’on soit étudiant ou travailleur, avant même d’avoir besoin d’accéder à sa section payante.

    L’opinion publique est un facteur immensément important en relation publique. Un outil comme Survey Monkey pourrait être pertinent au moment d’évaluer la perception du consommateur par rapport à la marque, au moment que nous choisissons de l’analyser. Si nous nous trouvons en situation de gestion de crise, nous pourrions réévaluer cette perception du public pour prendre action.

    Que ce soit pour votre entreprise ou votre projet universitaire, quand on a besoin de données, on peut compter sur Survey Monkey pour de la précision et de la fiabilité. L’outil nous permet d’élaborer nos questions et nos réponses selon ce qu’on cherche à démontrer. Une fois nos collectes de données complétées, on nous offre divers autres outils pour mieux interpréter ces résultats, et tirer des statistiques justes et réelles.

    https://www.surveymonkey.com

    Répondre
  28. De nos jours, plus précisément depuis les années 2000, nous devons être à l’affût de tout ce qui se passe. L’information est vite véhiculée et change constamment. Toutefois, en tant que professionnel des relations publiques, ce n’est pas obligatoirement toute l’information qui nous intéresse. Afin d’accéder à un tri d’information efficace et de recevoir seulement celle qui nous ait pertinente, comme l’a présenté Jonathan côté lors de son passage en classe, inoreader http://www.inoreader.com/?lang=fr_FR est un moteur de recherche formidable pour retrouver de l’information rapidement. En s’abonnant aux différents liens, par exemple, la presse ou la tribune via internet et en utilisant des mots clés, la recherche se fait seulement sur les sujets de son choix. Tout ce qui est superflu ne nous ait pas envoyés. Ceci permet une énorme économie de temps et structure adéquatement nos recherches. Il sera alors possible de savoir ce qui se dit sur notre entreprise par les leaders d’opinion ou par le public lui-même, et ce, en temps réel.

    Il est aussi possible via survey monkey https://fr.surveymonkey.com/?ut_source=header d’émettre des sondages facilement et à portée de main. C’est-à-dire, qu’ils peuvent être envoyés sur le web, sur les réseaux sociaux ou même par un téléphone mobile. Ce qui aujourd’hui demeure d’une utilité primordiale, tout le monde possède un téléphone portable sur lui souvent en tout temps. Cela se fait rapidement et peut s’exécuter partout, c’est formidable. Aujourd’hui, les gens n’ont plus le temps de s’asseoir et de prendre le temps de répondre à un sondage. Par contre, il est réaliste de croire qu’ils prendront ce temps sur leur téléphone. Il est donc facile de rejoindre la clientèle voulue et en peu de temps. Pour ce qui est des focus groupe, pour ma part je ne crois pas que ce soit vraiment efficace si l’on veut des résultats rapidement. Encore une fois, les gens n’ont pas le temps de se déplacer. Par contre, il est vrai que pour la véracité des réponses, le contact humain demeure toujours le meilleur!

    De nombreux outils sont dorénavant disponibles pour obtenir l’information à grande échelle et surtout pour trier celle-ci. Plus besoin de chercher pendant des heures ce qui se dit sur les différents médias au sujet de son entreprise ou peu importe, toute cette information peut maintenant venir à nous. Il suffit seulement d’être précis sur les mots clés de notre recherche et le tour est joué.

    Répondre
  29. Viviane Jourdain

     /  6 octobre 2015

    Lickstats: un meilleur suivi du taux de conversion

    Plusieurs entreprises consacrent un budget à leur campagne de médias sociaux et à leurs relations publiques. Idéalement, chaque action et publication rapporte un retour sur l’investissement mesurable. Pour mieux ce faire, on peut utiliser un outil développé ici-même à Montréal : Lickstats.com . Cet outil combine les avantages de bit.ly et Google Analytics à un seul endroit et à un prix beaucoup plus compétitif.

    Tout d’abord, à l’instar de bit.ly, Lickstats permet de générer des liens raccourcis. Ainsi, il est possible d’assigner un lien à chaque publication sur les médias sociaux, dans des infolettres, etc. et même de fournir des liens spécifiques à un chroniqueur ou journaliste. Ensuite, il est possible, grâce à ces liens uniques, d’en évaluer le taux de conversion, c’est-à-dire déterminer quelles publications ou parutions dans les médias ont généré le plus de cliques et, par la suite, de revenus, sans avoir recours à Google Analytics.

    Présentement, pour activer le suivi par campagne sur Google Analytics afin de lier le trafic entrant à un effort de marketing précis, il suffit d’ajouter manuellement des paramètres UTM (ou Urching Tracking Module, un paramètre qui permet à Google de suivre chaque URL et de fournir des renseignements supplémentaires sur les visiteurs).

    Avec Lickstats, ces paramètres UTM sont ajoutés automatiquement. Ils permettent à l’utilisateur de recueillir des données précieuses et de mieux évaluer le rendement des publications ou parutions dans lesquelles apparaissent ces fameux liens courts.
    Exemple:
    http://mtlcm.co/CM25
    dirige vers
    http://creativemornings.com/talks/francois-michaud-ing-ph-d?utm_source=direct&utm_medium=lickstats&utm_term=&utm_campaign=CM25&cid=5613a1714456454a37909e8c
    utm_source => direct, referral, facebook, twitter, etc…
    utm_medium => lickstats
    utm_term => version de la campagne http://mtlcm.co/CM25/vid =>vid
    utm_campaign => alias http://mtlcm.co/CM25 => CM25
    cid => identificateur du click permettant le suivi de conversion

    Grâce à une fonctionnalité de partage, il est aussi possible d’envoyer ces statistiques générées à un client, partenaire ou autre afin de l’informer du rendement d’une campagne.

    Un autre avantage à considérer chez Lickstats est son prix abordable. Pour un abonnement « pro », il n’en coûte que 19 $ par mois ou bien 49 $ par mois pour un abonnement « entreprise». Son prix le rend beaucoup plus accessible aux petites et moyennes entreprises qui n’ont pas nécessairement les moyens d’investir annuellement des milliers de dollars, mais qui ont tout autant besoin de précieuses informations.

    https://lickstats.com/

    Répondre
    • Merci Viviane de votre commentaire. Outil intéressant. Je ne le connais pas, je l’ajoute à ma liste de découvertes à faire. L’idée de combiner Google Analytics avec cette plateforme m’apparaît fort intéressante.

      Répondre
  30. Lidia C.

     /  6 octobre 2015

    Actionly ou comment passer à l’action.

    Afin d’aider le relationniste dans son travail, une pléthore d’outils a été développée au fil du temps. Avec l’arrivée d’Internet et, par la suite, des médias sociaux, ces outils sont de plus en plus précis et mesurent plusieurs éléments essentiels, tels que l’opinion d’influenceurs.

    Pour cet exercice, l’outil retenu est Actionly (www.actionly.com). Actionly est très intuitif : le tableau de bord recueille l’information à un seul endroit. Il permet de suivre l’activité sur les médias sociaux en utilisant des mots clés, des thèmes ou des noms de produits. Que ce soit des clics, le nombre de pages vues ou des retweets, les résultats sont obtenus à partir de Facebook, Flickr, Twitter, YouTube et à partir des nouvelles et des blogues. Google Analytics peut s’intégrer afin de mesurer les résultats. De plus, le tableau de bord s’exporte facilement en format PDF ou Excel.

    En ce qui concerne l’identification des leaders d’opinion, Actionly les trouve en recensant les mots clés retenus par le relationniste. Ces influenceurs peuvent être suivis ou même contactés à travers la plateforme. Également, il est facile d’en apprendre davantage sur eux, puisqu’Actionly permet de lire tous leurs messages. Cependant, il faudra utiliser ceci avec parcimonie : il serait facile de se perdre dans le bruit occasionné par ces messages.

    Petit désavantage, cet outil est payant : il est possible de s’abonner en choisissant parmi leur forfait à 20, 50 ou 100 dollars américains. La compagnie autorise l’essai gratuit pendant 14 jours. Ceci permettra de s’assurer qu’Actionly répond aux besoins du relationniste ou de l’agence.

    Répondre
    • Merci de votre commentaire Lidia et de nous faire découvrir cet outil. Je l’ajoute à ma liste de découvertes à analyser.

      Répondre
  31. Survey monkey

    Pour établir des stratégies efficaces et adaptées aux besoins de l’organisation, un relationniste doit bien comprendre l’opinion de son public cible. Un bon moyen pour comprendre le comportement et la pensée du consommateur est évidemment le sondage. Les relationnistes ont souvent recours au sondage pour les aider à réfléchir et à bâtir leur plan d’intervention.

    SurveyMonkey est un très bon outil en relations publiques, car il permet de créer des sondages de qualité, de les diffuser à un large public via une adresse URL et d’analyser les données recueillies de manière rigoureuse. Cet outil offre deux options à son utilisateur. Premièrement, SurveyMonkey offre le sondage gratuit dans lequel l’utilisateur peut rédiger 10 questions (ouvertes ou fermées) dans l’ordre qu’il le désire. Cette option permet aussi de compiler tous les résultats pour chaque question. Deuxièmement, SurveyMonkey offre une version payante qui offre beaucoup d’avantages, notamment de rédiger un sondage avec plus de questions. Ceci permet au relationniste d’en apprendre plus sur l’opinion du répondant. Les avantages de la version payante se retrouvent surtout dans l’analyse des données. En effet, elle permet une analyse plus poussée avec des graphiques et la possibilité de croiser des données. La version payante est un bon investissement pour une entreprise, car elle permet de bâtir une base de données sur son public cible, mais aussi de créer des stratégies et des tactiques adaptées à l’opinion publique.

    Répondre
  32. http://www.inoreader.com

    Inoreader est un lecteur de contenu et de flux RSS basé sur le Web, un service basé sur le cloud pour les navigateurs Web et les appareils mobiles fonctionnant sous iOS et Android. Il compile des fils de nouvelles à partir de sources en ligne pour l’utilisateur dans la présentation unifiée de personnaliser et de partager avec les autres.

    Inoreader est très utile pour le relationniste de par ses fonctionnalités multiples. La fonction de base d’Inoreader est une fonction de contenu et lecteur de flux RSS. La sauvegarde des pages du WEB pour la lecture ultérieure est possible. Aussi, pour utiliser l’application efficacement, l’outil permet de créer des recherches automatisées qui sont actualisées avec de nouveaux articles correspondant à des mots clés spécifiques choisi par l’usager. Cette fonctionnalité par mots-clés permet de précisément cibler l’information voulue et ce très rapidement. De plus, Inoreader est très accessible dans la mesure où il est optimisé pour plusieurs appareils, donc pas de problèmes de compatibilité. Une fois le compte mis à jour et les champs remplis pour bien cibler ce qu’on recherche, Inoreader recueille constamment de l’information pertinente au besoin de l’usager et ce, sans que celui-ci soit devant son ordinateur, tablette ou téléphone intelligent. Cette fonction est, à mon avis, la fonction la plus utile pour compiler le plus d’informations possible en attribuant le moins de temps possible à la recherche active. Ceci permet donc évidemment d’utiliser cette économie de temps pour vaquer à d’autres à d’autres tâches.

    Inoreader m’est utile dans mon travail de tous les jours. Effectivement, comme Adjoint aux Ressources Humaines et au Développement des Affaires, Inoreader s’est avéré un outil incontournable pour trouver de l’information touchant le secteur de l’entreprise pour laquelle je travaille et me permet de mieux cibler les tendances actuelles et les enjeux importants tant pour l’entreprise que pour nos publics cibles.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :