Remue-méninges CPR 6001 UdeM

Se familiariser avec WP et le blogue

Pendant la session d’automne du CPR 6001 de l’UdeM, il est planifié de réaliser trois échanges avec la plateforme WordPress afin d’une part de se familiariser avec le blogue, un moyen de communication bidirectionnel de plus en plus utilisé pour échanger avec des publics. D’autre part, de permettre de partager des références utiles à la fois aux étudiants de ce cours, mais également à toute personne intéressée par la gestion des communications organisationnelles.

Remue-méninges

Pour ce premier échange avec mes étudiants du CPR 6001, afin d’alimenter la confection d’un plan de communication, le TP 2 , il s’agit en d’effectuer une recherche documentaire dans la Webosphère sur les outils de vigie en ligne, bref un remue-méninges en ligne!.

Répertoire d’outils pour le TP 2

Cet exercice consiste à répertorier les outils d’évaluation ou de mesure utiles pour la communication en organisation. En commentant le présent billet, insérer les liens, articles, vidéos, etc. dans votre commentaire avec une très brève description critique des principaux avantages et inconvénients des outils que vous suggérez à vos collègues. Le but ici est de disposer d’un répertoire d’outils que vous pourrez utiliser pour votre TP 2 ou encore dans vos projets professionnels. Notez qu’il se peut que des internautes ajoutent des suggestions également.

Un exemple

Voici un exemple pour ce billet qui a été publié par une étudiante d’un autre cours que j’enseigne à l’UdeM. Je vous invite à vous en inspirer pour trouver d’autres outils en ligne.

Infomine : C’est un site Internet créé par un consortium d’université de la région de la Californie. Ce site est destiné principalement aux universitaires. L’étendue des recherches est grande. On peut chercher des livres, des articles, des documents gouvernementaux, des études publiées et des bases de données des universités. Bref, c’est une bibliothèque universitaire virtuelle.

Cet outil permet de trouver des informations par catégories préétablies.

  • Bio, Ag & Med Sciences
  • Business & Economics
  • Cultural Diversity
  • Ejournals
  • Government Info
  • Maps & GIS
  • PhysSci, Engr, CS & Math
  • SocSci & Humanities
  • Visual & Performing Arts

On peut aussi faire une recherche par mots-clés. Lorsqu’on fait une recherche par mots clés, les résultats sont divisés par catégories aussi. Par exemple, lorsque je recherche le mot Canada, les résultats se divisent par sujets comme «Canadian government information», «Canada site: government departments and agencies», «images canada», etc.

Ce qui est intéressant avec Infomine est qu’en effectuant une recherche, on voit dans les résultats si le document que l’on veut est payant ou non. En fait, la plateforme en tant que telle est gratuite, mais certains accès sont payants.

Cette bibliothèque virtuelle offre une recherche plutôt complète sur des sujets complexes, mais elle est seulement offerte en anglais. De plus, le graphisme n’est pas très beau.

Lien vers le site : http://infomine.ucr.edu

À votre tour  et au plaisir de vous lire et merci à mes étudiants du CPR 6001 de publier leurs  commentaires d’ici le 10 novembre.

Advertisements
Laisser un commentaire

23 commentaires

  1. Véronique Casgrain

     /  1 novembre 2013

    Cairn.info est une plateforme contenant des données scientifiques dans le domaine des sciences humaines. Ce site Internet Français est appuyé par la Bibliothèque nationale de France et par le Centre national du livre de France. Quatre maisons d’édition (Belin, De Boeck, La Découverte et Erès) se sont unies pour créer Cairn.info afin de développer une version électronique de leurs nombreuses publications. Les ouvrages sur ce site sont nombreux. Il est possible d’y trouver des revues scientifiques, des ouvrages, des encyclopédies de poche et des magazines.

    Un classement d’ouvrage est proposé par discipline.

     Droit
     Économie, Gesion
     Géographie
     Histoire
     Intérêt général
     Lettres et linguistique
     Philosophie
     Psychologie
     Sc. Info | Communication
     Sciences de l’éducation
     Sciences politiques
     Sociologie et société
     Sport et société

    Le site permet aussi de faire des recherches par mots-clés. Ainsi, nous pouvons inscrire les thèmes que nous recherchons et le site nous proposera plusieurs ouvrages. Il est aussi possible de faire des recherches plus approfondies en cliquant sur l’onglet recherche avancée. On peut à ce moment inscrire davantage de critères concernant notre recherche.

    Ce que j’apprécie de Cain.info est le nombre important de textes scientifiques publiés en français. En effet, la majorité des bases de données offre des textes en anglais. Aussi, il est facile de se retrouver sur le site. Lors de l’affichage des résultats suite à une recherche, il est facile de repérer le type d’ouvrage proposé. Les plus anciens textes publiés sont gratuits. Il est possible de se créer une bibliothèque personnelle. Les intéressés peuvent aussi s’inscrire afin d’être informé lors de la parution de nouveaux articles. Le principal point négatif est que la majorité des récents ouvrages sont payants. Il est possible de lire un résumé de l’article avant de l’acheter afin d’évaluer si nous souhaitons en savoir davantage.

    http://www.cairn.info/

    Répondre
    • Merci bien Véronique d’avoir cassé la glace par la publication de votre commentaire, le premier de notre groupe CPR 6001 et de surcroît une excellente référence. Au plaisir de lire les commentaires des collègues.

      Répondre
  2. Je présente aujourd’hui la banque de données nommée PsycInfo, permettant de trouver une multitude de références particulièrement intéressantes pour les domaines reliés à la psychologie. C’est l’American Pschological Association qui produit cet outil de recherche, où l’on peut trouver des articles scientifiques, des chapitres de livres ou des livres entiers, des périodiques, des thèses, des essais, etc.

    Deux types de recherches sont possibles: 1- la recherche simple où l’on propose un mot-clé relié au sujet, au titre ou a l’auteur désiré et 2- la recherche avancée. Cette dernière permet de préciser certains critères pour notre recherche de référence. Par exemple, il est possible de sélectionner des critères qui feront que tous les résultats contiendront un hyperlien vers le texte intégral, la langue, le type de publication et les années de publication désirés, des textes révisés par un comité de lecture, etc. En sélectionnant plusieurs critères, le premier balayage est assumé par la banque de données elle-même, facilitant le travail des usagers.

    Les références relèvent plusieurs sujets, tels que la criminologie, la sociologie, la psychologie, le droit, la sexualité, les études féministes, la psychiatrie, la physiologie, l’éducation, la médecine, la pharmacologie, la langue, l’anthropologie, l’administration, etc.

    La qualité principale de cette banque de données provient surtout du fait qu’un nombre fulgurant de références est disponible. En effet, plus de 3,5 millions de documents sont à la disposition des abonnés. Chacun de ces documents est aussi accompagné d’un résumé. Par ailleurs, la spécificité des critères de recherche, telle la révision par un comité de lecture, fait que la qualité des références données est supérieure à ce que l’on peut retrouver ailleurs sur le web. Par contre, les articles écrits en anglais sont très fortement majoritaires sur ce site. Ce désavantage provient naturellement du fait que les articles reliés à la psychologie sont très souvent publiés en anglais. Puis, un autre inconvénient relève du fait qu’il faut être abonné à la banque de données pour y avoir accès. Plusieurs institutions scolaires sont dotées d’un abonnement à PsycInfo et les étudiants peuvent donc consulter cet outil de recherche scientifique.

    Pour consulter le site de l’American Psychological Association et PsycInfo, visitez le: http://www.apa.org/psycinfo

    Répondre
    • Merci Clara de nous faire découvrir cette excellente source. Pour l’inscription à la base de données, y a-t-il des frais d’adhésion? Merci.

      Répondre
  3. Tossowou Hezouwe Kouyou

     /  6 novembre 2013

    Maestro est le répertoire des ressources électroniques offertes par les bibliothèques de l’Université de Montréal.

    Maestro est composé de trois modules :

    1- Un répertoire des ressources électroniques des bibliothèques de l’Université de Montréal.
    2- Un métamoteur de recherche qui permet d’effectuer des recherches dans plusieurs
    bases de données.
    3- Une interface de recherche personnalisée -espace personnel-.

    Les disciplines couvertes sont multidisciplinaires. Voici une liste exhaustive des types de ressources que l’on peut y trouver:

    • Bases de données bibliographiques, des articles et autres
    • Dictionnaires et encyclopédies
    • Ensembles de périodiques et de monographies
    • Ensemble de livres électroniques
    • Sites Web;
    • Données factuelles et des fiches techniques
    • Bottins et répertoires
    • Bases de données de Mémoire et de thèse
    • CD-Rom
    • Images
    • Dépôt institutionnel
    • Atlas et cartes
    • Catalogue et Bibliographie
    • Classification et thésaurus
    • Données numériques
    • Films et Vidéos
    • Musique et Partition
    • Enregistrements sonores
    • Données géospatiales
    • Formation et tutoriel

    Les stratégies de recherche sont variées. Il est intéressant de noter qu’il est possible de faire une recherche simple ou avancée sur un maximum de 10 ressources. Malgré que l’interface soit en français, il est conseillé d’effectuer la recherche par mots clés et sujet en utilisant des termes anglophones. Pour la gestion des résultats, l’espace personnel vous permet de sauvegarder vos résultats pour un usage ultérieur. À partir des résultats obtenus, il est possible de limiter les thèmes par année, auteur et sujet. Des assistants tels que SFX vérifie la disponibilité d’un document.

    Vous pouvez également accéder à Maestro hors campus grâce au service Proxy.
    Le service proxy permet aux membres de l’université de Montréal d’accéder à ces ressources de l’extérieur du campus.
    L’inconvénient étant que la majorité des ressources électroniques proposées sont des abonnements payants.

    http://www.bib.umontreal.ca/Maestro
    Accès hors campus : http://www.bib.umontreal.ca/Proxy

    Répondre
  4. Maria Inés Sabogal Rubio

     /  6 novembre 2013

    PôLiB, est une bibliothèque numérique patrimoniale qui met en ligne des ouvrages numérisés dans le domaine de l’histoire des sciences et des techniques.

    Le premier objectif de PôLiB est de mettre à la disposition des chercheurs, étudiants et curieux, des ouvrages fondamentaux par rapport aux thématiques des équipes de recherche participant au projet.

    PôLiB contribue ainsi à valoriser le travail mené par les chercheurs des trois universités et les richesses d’un fonds patrimonial ( voir la présentation de la Réserve sur le site de l’Université Lille 3 ) commun de plus de 11 000 ouvrages.

    La bibliothèque numérique contient également des fac-similés numérisés à partir d’originaux appartenant à des institutions partenaires.

    Répondre
  5. Rejraj Ghassan

     /  7 novembre 2013

    La Bibliothèque numérique mondiale http://www.wdl.org/fr/ vous permet d’avoir accès, gratuitement à une documentation de tous les pays et cultures du monde.
    Elle permet de découvrir les trésors culturels du monde entier. Vous y trouvez des manuscrits, des cartes, des livres rares, des partitions musicales, des enregistrements, des films, des gravures, des photographies et des dessins d’architecture.
    Les outils de navigation et le contenu des descriptions sont fournis en anglais, arabe, chinois, anglais, français, portugais, russe et espagnol.
    Les principaux objectifs de la Bibliothèque numérique mondiale sont, comme précisé au site, les suivants :
    • Promouvoir l’entente internationale et interculturelle ;
    • Développer le volume et la diversité des contenus culturels sur Internet ;
    • Fournir des ressources pour les éducateurs, les chercheurs et le grand public ;
    • Donner les moyens aux établissements partenaires de réduire les fractures numériques au sein des pays et entre pays.
    À la page d’accueil du site, vous trouvez une carte géographique de toute la planète qui vous facilite la recherche.
    Vous pouvez aussi faire votre recherche par Lieu, Période, Thème, Type d’élément et Institution. Bonne navigation.

    Répondre
  6. Jade Raymond

     /  9 novembre 2013

    Par le biais de cette tribune, je vous présente les conférences TED. Cet acronyme désigne : Technology, Entertainment and Design. L’organisme à but non lucratif Sapling foundation a eu l’initiative d’organiser des conférences de par le monde afin de faire connaître des idées qui, selon eux, valent la peine d’être diffusées. Ceci dit, les sujets sont très diversifiés et les orateurs présentés viennent des quatre coins du globe.

    Voici quelques exemples d’orateurs que l’organisme a présentés via ses conférences :

    • Bill Clinton, ancien président des États-Unis
    • Bono, chanteur et activiste groupe rock U2
    • Tim Berners-Lee, inventeur du Web
    • Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia
    • Sergey Brin et Lawrence E. Page, fondateurs de Google
    • Peter Gabriel, chanteur et activiste
    • Al Gore, prix Nobel de la paix
    • Edward Burtynsky, photographe canadien
    • Robert Fischell, inventeur médical
    • D, Larry Brilliant, épidémiologiste américaine
    • Jehane Noujaim, documentarite égyptienne

    Si un sujet particulier vous préoccupe, il est possible de faire une recherche par mots clefs. Par exemple, avec l’entrée «human sciences», vous trouverez des vidéos sur l’histoire, la psychologie et la sociologie.

    La richesse de ce lien se situe justement dans les découvertes diversifiées que nous pouvons y faire. Les nombreuses vidéos présentées sur le site internet nous entrainent à enrichir notre culture générale tout en nous distrayant à la fois. Elles sont disponibles pour le visionnement immédiat car l’adhésion au site internet est gratuite. Toutefois, veuillez noter qu’il est actuellement unilingue anglophone.

    Pour accès : http://www.ted.com/

    Répondre
  7. Stefany Vanier-Legault

     /  9 novembre 2013

    La plateforme de recherche que je vous présente est Érudit. Cette plateforme est spécialisée pour les domaines des sciences humaines et des sciences naturelles. Elle donne accès à une panoplie de documentation telle que des livres, des revues des thèses… Nous avons accès à la majorité des documents gratuitement. Elle est une plateforme importante pour la diffusion de la documentation du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture. Cependant, son accès est filtré, ce qui veut dire que nous avons accès gratuitement qu’à la documentation datant de deux ans et plus. Pour avoir accès à la nouvelle documentation, un abonnement est nécessaire (le prix dépend de la revue). Ce principe permet aux revues d’avoir assez de fond pour se développer tout en donnant accès à plus de documentation possible. Toutes les universités québécoises ont accès au service d’indexation de ses mémoires, et ce, gratuitement. Il y a des sujets pour tous les goûts 
    Plus précisément, les disciplines sont :
    – Anthropologie et Ethnologie
    – Archéologie
    – Art
    – Biologie
    – Démographie
    – Droit
    – Eau et environnement
    – Économie
    – Éducation
    – Études des langues
    – Études féministes
    – Études littéraires
    – Études urbaines
    – Génie
    – Géographie
    – Histoire
    – Mathématique
    – Philosophie
    – Psychologie
    – Relations industrielles
    – Science de la gestion
    – Science de la santé
    – Science de la terre
    – Science humaine et sociale
    – Science physique
    – Science politique
    – Sémiologie
    – Service social
    – Sociologie
    – Théologie
    Ce que j’apprécie de cette plateforme est la variété de la documentation et de ses disciplines de recherche. La plateforme est très facile à utiliser; nous n’avons qu’à sélectionner une discipline et à entrer notre sujet de recherche dans l’onglet recherche pour une rechercher simple. Si une recherche détaillée s’impose, l’onglet recherche détaillée dispose de plusieurs critères pour le plus de précision possible. De plus, Érudit nous permet de choisir notre type de documentation préféré (livre, revue, thèse, journal…). Un service personnalisé est aussi disponible (sans frais), il permet de recevoir par courriel tous les nouveaux documents déposés pertinents à votre recherche. Cette plateforme est facile à utiliser, en partie gratuite (80% des documents) et les références sont nombreuses.
    Voici le lien pour accéder à la plateforme :
    http://www.erudit.org/

    Répondre
  8. Pénélope-Alexandra Venskus

     /  10 novembre 2013

    Jstor
    Jstor est une base de données qui est en fait un système d’archivage de périodiques à caractère scientifique. On y retrouve aussi des publications universitaires. L’interface est en anglais mais il est possible de trouver des articles en plusieurs langues. Le principal objectif es d’assurer la postérité d’une archive de
    recherche, à faire évoluer la recherche et à apprendre de manière économique. La base de données donnes accès à plus de 1000 périodiques dans divers champs disciplinaires tel que :
    • Affaires internationales
    • Économie
    • Finance
    • Fiscalité/Droit
    • Gestion des opérations et de la logistique
    • Gestion des ressources humaines
    • Management
    • Marketing
    • Méthodes quantitatives de gestion
    • Sciences comptables
    • Technologie de l’information

    Il est alors possible de faire deux types de recherche .Une recherche de base où l’on saisi un mot-clé et la recherche s’effectue dans toutes les disciplines à la fois, si bien sûr une discipline n’est pas sélectionnée préalablement ou une recherche avancée qui permet de restreindre la recherche selon différents critères (langue, dates de publication, auteur, etc).

    Ce qui est intéressant avec cette plateforme c’est que l’accès à distance est possible hors des limites du campus. De plus, comme Jstor est une organisation à but non-lucratif, l’abonnement payant est réservé aux bibliothèques, institutions académiques, musées, ect.

    Le point faible réside selon moi au niveau de la « barrière mobile ». La majorité des revues ont une barrière mobile de 3 à 5 ans avant que l’on puisse la retrouver dans Jstor.

    Lien vers le site : http://www.jstor.org/

    Tutorat en ligne pour l’utilisation de l’interface: http://www.youtube.com/watch?v=ohX-oq42btg

    Répondre
  9. betty chrystele

     /  10 novembre 2013

    PubMed est un moteur de recherche de données bibliographiques de l’ensemble des domaines de spécialisation de la biologie et de la médecine. Il a été développé par le Centre américain pour les informations biotechnologiques (NCBI), et est hébergé par la Bibliothèque américaine de médecine des Instituts américains de la santé.
    PubMed est la version gratuite de MEDLINE, une base de données bibliographiques en sciences biomédicales dont la couverture débute en 1946 et qui contient plus de 23 millions de références. C’est un moteur de recherche gratuit donnant accès à la base de données bibliographique MEDLINE, rassemblant des citations et des résumés d’articles de recherche biomédicale.
    Par le biais de mot clé on fait une recherche des thèmes qui nous intéresse. On peut cibler notre cherche par le type d’article (revue, essaie clinique, etc.) ou par limitation de date. Enfin pour effectuer une recherche plus minutieuse avec une recherche avancée avec les MSH (Médical Subject heading).
    Voici deux vidéos qui vous montreront comment utiliser Pubmed :
    http://www.youtube.com/watch?v=0MZIyXlf11U
    http://www.youtube.com/watch?v=L3XdyvCGIw8#t=114
    La recherche sur Pubmed se fait en anglais. Les articles peuvent être parfois visionnés gratuitement, parfois payant tout dépend du journal qui publie.

    Répondre
  10. James Marcellin

     /  10 novembre 2013

    Je vous présente une agence de communication avec une philosophie de la fine pointe de la technologie, l’agence WINK

    C’est une agence stratégique qui a pour but de
    transformer les idées en projets et les projets en succès. De la stratégie aux exécutions créatives, ils établissent les objectifs, les priorités et la stratégie de communication adéquate pour chacun des clients. Le but : fusionner une planification stratégique efficace avec des créations percutantes. Leur valeur ajoutée réside en leur capacité à marier un
    contenu efficace aux différents canaux et plateformes de communications, le tout en adéquation aux messages-clés que les clients souhaitent véhiculer:
    Communications
    Stratégies de marque
    Déploiement multicanal
    Relations publiques
    Évènements
    Communications graphiques
    Audit.
    Chez Wink, ils ont comme mandat
    premier de faire performer les clients sur
    le plan des communications et du marketing.

    Ils pensent que L’expression et l’épanouissement de leurs habiletés doivent se traduire en impact pertinent pour les clients.

    Ce pourquoi chacune des approches
    s’accompagne de mécanismes d’évaluation
    afin d’évaluer les retombées concrètes des
    actions entreprises.

    Wink est formée par une équipe d’experts,
    toujours à l’affût des dernières tendances.
    Si c’est la passion qui les alimente, c’est
    l’innovation et le désir de se dépasser qui
    les abreuvent !

    Voici les coordonnées.
    Wink Stratégies
    507 Place d’Armes, Suite 402
    Ville : Montréal, Qc
    Code postal : H2Y 2W7
    T. 514-903-WINK
    Info@winkstrategies.com

    Répondre
  11. Hélène Audrey Bénard

     /  10 novembre 2013

    Je vous présente aujourd’hui le programme d’assistance de recherche en gestion de références «Zotero».

    Cet outil de travail permet de faire une collecte d’information où il est possible d’ajouter des PDF, des images, des vidéos et des liens web à nos dossiers. Zotero met en indexe le contenu complet du texte dans votre librairie personnelle et permet de trouver exactement ce que l’on cherche avec quelques mots clés.

    Il peut aussi organiser toutes les informations recueillies dans des dossiers individuels, sous formes de différentes listes, facilitant ainsi la localisation des fichiers enregistrés.

    Zotero permet aussi de créer des notes en bas de pages, des références, des citations ou des bibliographies. Il utilise les logiciels Word et OpenOffice et fait pour vous tout le long travail minutieux qu’oblige une citation ou une référence, en bonne et due forme, selon les textes que vous utilisez.

    De plus, Zotero synchronise toutes vos informations sur votre compte de sorte qu’il vous est possible d’accéder à vos recherches, peut importe où vous êtes, une fois installé. Toutes vos notes, vos dossiers et vos données bibliographiques peuvent ainsi restés à jours partout.

    Avec ce programme, vous pouvez créer ou joindre un groupe sur le sujet qui vous convient. Chaque groupe partage sa propre bibliothèque de recherche complétée par ses propres dossiers, ses bibliographies, ses notes et ses discussions. Il est possible de travailler seul ou avec autant de membres que vous le voulez.

    Le programme est très intéressant et sauve beaucoup de temps pour les références qui peuvent parfois être complexes. Il est gratuit, accessible de partout et il est très intéressant de pouvoir discuter avec d’autres personnes sur des sujets communs. Par contre, il n’est disponible qu’en anglais et il doit être installé pour enregistrer vos recherches (si vous voulez seulement consulter vos dossiers, c’est possible, de partout dans le monde, en allant directement sur le site).

    Pour plus d’information, voilà le lien : https://www.zotero.org/

    Répondre
  12. OpenEdition offre quatre plateformes de publication et d’information en sciences humaines et sociales d’envergure internationale :
    •Revues.org
    •OpenEdition Books
    •Calenda
    •Hypothèses
    Ces quatre plateformes complémentaires constituent un dispositif d’édition électronique complet au service de l’information scientifique. OpenEdition construit un espace dédié à la valorisation de la recherche, publiant en libre accès des dizaines de milliers de documents scientifiques.
    Il y a une plateforme de recherche de base où l’on saisit un mot-clé et la recherche s’effectue pour les champs (Auteur, titre, résumé, bibliographie, texte, notes et annexes).
    Le plus intéressante est un système d’alertes qui permet d’enregistrer dans un compte personnel une sélection de recherches effectuées sur le moteur de recherche du portail OpenEdition. Une fois les recherches mémorisées sur votre compte, vous serez informé par courriel des nouveautés du portail liées à ces recherches : articles et numéros de revues, événements scientifiques ou publications de carnets de recherche.
    Le service est très personnalisable, vous pouvez définir le contenu de votre recherche, modifier vos alertes, en définir la périodicité, préciser le nombre maximal de résultats par alerte ou les supprimer.
    http://www.openedition.org/

    Dans ce site d’Internet, J’ai trouvé un autre site que je pense que c’est très intéressant de partager avec mes compagnons. Il est « Communication & Organisation » est la seule revue scientifique francophone dédiée à la communication des organisations sous toutes leurs formes : entreprises, institutions, associations, etc
    Le site permet aussi de faire des recherches par mots-clés ou auteur.
    S’adressant à tous les personnes qui sont soucieux d’approfondir leur réflexion sur la communication des organisations. Toute la bibliographie commentée et des informations correspondent sur les tendances de la recherche en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique. Ce site d’internet constitue une aide précieuse à l’actualisation des connaissances sur la communication organisationnelle.
    http://communicationorganisation.revues.org

    Yamile Nino Lopez

    Répondre
  13. Suzanne Rodriguez

     /  10 novembre 2013

    Je vous propose un site de recherche qui est composé d’articles académiques et de livres. Le site est http://www.questia.com
    C’est un site qui a été créé en 1998 pour aider les étudiants universitaire à faire leur recherche et travaux académique. Ce site permet de faire de la recherche plus rapide car il permet de trouver une variété de publications sur divers sujets.
    Ce site vous propose de la littérature sur une variété de sujets tel que :
    -histoire
    -philosophie
    -économie
    -science politique
    -littérature anglaise
    -anthropologie
    -psychologie
    -sociologie
    Le site permet de faire des recherches simples ou avancé. Quand une recherche est faite les premières suggestions correspondent au niveau de pertinences. De plus, la recherche peut être divisée en section tel qu’un onglet livre, un onglet journal académique, un onglet article d’une revue, ou d’un onglet articles d’encyclopédie.
    Questia offre des tutoriaux pour faciliter et donner des conseils pour faire une meilleure recherche. Il y a un support service à la clientèle 24/7 si l’utilisateur à des questions.

    Les articles et livres sont sélectionnés par des bibliothécaires professionnels avec plusieurs années d’expérience. Il a plus que 78 000 livres, et plus que 9 millions de journaux, articles de recherche et revues.

    Ce qui est très intéressant c’est que sur Questia on peut créer des fichiers pour nos projets et sauvegarder des articles ou texte pour pouvoir les utiliser dans le future ou même souligner un article d’un livre et le transposer à notre fichier. C’est une recherche qui permet une certaine organisation.

    Un point négatif pour certaine personne peut être que les articles et les livres sont en anglais.
    De plus, Questia est un site payant les couts sont soit annuel ou mensuel. Le cout annuel est de de 104.68$, le cout pour 4 mois est de 52.13$ ou on peut s’abonner pour 1 mois et le cout est de 20.89$ .Avant de s’abonner on peut faire un essai d’une journée gratuite.

    Répondre
  14. Hélène Robillard

     /  10 novembre 2013

    L’outil que je vous présente aujourd’hui est accessible à partir du serveur Web de la Bibliothèque de l’Université Laval et se nomme « Repère ». C’est une base de données qui recense des articles de nature générale ou spécialisée et couvrant tous les domaines du savoir provenant de périodiques publiés au Québec, en France, en Belgique et en Suisse. Plus de 420 000 références d’articles et de périodiques s’y trouve dont plus de 30 000 en texte intégral. Les articles sont majoritairement en français et quelques uns sont en anglais. Les années de publications des articles débutent à partir de 1980. Le site est sous la responsabilité de Services documentaire multimédias (SDM) en collaboration avec Bibliothèque et archives nationales du Québec.
    Un des inconvénients de cette base de données est qu’elle est accessible seulement aux membre de l’Université Laval.

    Cette base de donnés permet de faire deux type de recherche : recherche simple et recherche avancée. La recherche simple permet la recherche d’un article de périodique à partir du sujet, du titre, du contenu du résumé ou du nom de l’auteur. On peut limiter la recherche en ajoutant d’autres mots clés selon la logique booléenne (et, ou, sauf). L’astérisque correspond à la troncature. L’utilisation de la troncature (*) permet de développer toutes les formes dérivées d’un mot (exemple: Adolesc* trouvera aussi adolescent, adolescente, adolescence, etc.).

    La recherche avancée permet l’utilisation des opérateurs booléens : la réunion (ou), l’insertion (et) ou l’exclusion (sauf) de plusieurs termes ou ensemble de termes. De plus, la recherche avancée permet de chercher dans des zones différentes, par exemple titre du périodique, auteur, etc. Une recherche effectuée dans la zone « sujet + titre + résumé » est la plus simple et permet de retracer des articles qui comprendront l’ensemble des termes demandés à l’intérieur du titre, du résumé et du sujet. On peut aussi limiter la recherche par la date, la langue et le public cible.

    Après avoir effectué une recherche, les résultats s’affichent 15 titres à la fois. Ils suffit de cliquer sur le titre pour obtenir la référence complète de l’article. Il est aussi possible de « l’ajouter au panier ». Le texte intégral de l’article peut se trouver sur le site SDM ou sur le site internet de l’éditeur.

    Finalement, EndNote est un logiciel qui permet de gérer les références bibliographiques de manière à pouvoir générer automatiquement des bibliographies ou d’intégrer des citations dans un document de traitement de texte (ex: Word). Les références bibliographiques repérées dans la base de données Repère ne peuvent être importées de façon automatique. Il est nécessaire d’effectuer une saisie manuelle des références dans le logiciel EndNote.

    Voici la référence pour la base de donnée Repère: http://www.spla.ulaval.ca/etudiants/reperes

    Répondre
  15. ADRIANA

     /  10 novembre 2013

    Portal Ibero-américain de Gestion Culturelle
    Le portail Ibero-américaine de Gestion Culturelle est une initiative du Programme de Gestion Culturelle de l’université de Barcelona, c’est un projet collectif qui a plus de 20 ans d’expérience dans la formation et l’investigation en Gestion et politiques culturelles.
    Ce site est destiné principalement aux professionnels du secteur culturel de la péninsule Ibérique, L’Amérique Latine et d’autres pays hispanophones.
    Ce portal offre divers services, on peut trouver publications on line, articles, offres de formations, bourses, en bref est un réseau complet du domaine de la gestion culturelle.

    C’est intéressant l’information du réseau professionnel qui sert aux travailleurs du secteur d’être bien informes, qui sert aussi à créer des liens de coopération et qui donne la possibilité de mettre en connaissance des expériences en la gestion de la culture, selon les pays, le contexte et le budget. La recherche on peut le faire par pays, par secteur ou pour mot clé.

    • Les associations en gestion culturelle
    • Les organismes gouvernementaux
    • La coopération culturelle
    • Documents et recherches
    • Ressources culturelles

    En effectuant une recherche des associations on peut trouver les résultats dans une carte mondiale qui montre le réseau général, qui visuellement est agréable et pratique.
    Ce qui est intéressant dans ce portal est qu’il offre aussi autres links, comme des basses de donnes des experts en gestion culturelle, la plateforme coopera.cultura de façon gratuite et même on a la possibilité de devenir membre.
    A niveau visuel, le portail est clair dans la distribution de sujets et les séquences de recherche sont faciles à suivre. Les logos des partenaires sont facilement identifiables.
    Le portail offre la suscription à son newsletter et fait l’invitation à les suivre sur Facebook et Twitter
    Lien vers le site : http://www.gestioncultural.org

    Répondre
  16. Karime Issa Cuadro

     /  11 novembre 2013

    Érudit est une plateforme qui englobe trois universités : Université de Montréal, Université Laval, Université du Québec à Montréal. Son objectif est de rassembler un grand nombre d’éditeurs canadiens. Sa mission est de promouvoir et de diffuser les résultants de la recherche.
    Le site contient; des revues,des livres, des thèses documentes et données qui pourraient être très outil pour notre travail d’équipe.

    http://www.erudit.org/apropos/info.html

    Répondre
  17. Julie Ouellette

     /  11 novembre 2013

    Un outil en ligne très utile pour les gens qui veulent des informations médicales est « uptodate ». Il s’agit d’une plateforme utilisée par plusieurs médecins dans les hôpitaux et elle permet de faire une recherche simple et ainsi trouver des informations sur des maladies, des médicaments ou simplement des sujets d’actualités en médecine. Le site est fait en cinq langues mais pas en français. Il est possible de s’inscrire afin de recevoir des informations à jour le plus rapidement possible. Il contient des études, des articles ou des thèses qui peuvent être facilement trouver en inscrivant des mots clés appropriés. Il est une référence pour toues personnes qui travaillent dans le domaine de la santé ou simplement pour avoir des réponses justes sans passer par des sites bidons de médecine où les informations sont souvent inadéquates.

    wwww.uptodate.com

    Répondre
  18. Catherine Samaké

     /  11 novembre 2013

    Je vous présente BDPP qui est une base de données sur les produits pharmaceutiques. BDPP contient des informations spécifiques sur les médicaments commercialisée au Canada. Cette base de données, administrée par le Direction des produits thérapeutiques, porte sur les produits à usages humains et vétérinaires, ainsi que sur les désinfectants, et donne des renseignements sur environ 15 000 produits commercialisés.

    L’information disponible dans lcette base de données contient les paramètres suivants :
    1. le nom commercial
    2. Champ de description
    3. l’ identification numérique de drogue (DIN)
    4. le nom de l’entreprise
    5. État
    6. Date
    7. Classe
    8. les ingrédient(s) actif(s)
    9. la concentration
    10. la voie(s) d’administration
    11. la forme(s) posologique(s)
    12. Monographie de produit (MP)
    13. l’Annexe
    14. la classification thérapeutique (AHFS et ATC)
    15. le numéro du groupe d’ingrédients actifs
    16. l’espèce vétérinaire

    Cette base de données s’avère très intéressante et fiable parce que les informations sont mises à jour chaque nuit. Pour faciliter la compréhension des termes utilisées, il y’a aussi une terminologie. Une foire aux questions disponible sur le site permet d’expliquer davantage l’intention de Santé Canada de rendre accessibles au public les monographies de produit (MP) autorisées par Santé Canada.

    On peut chercher soit par a) identification numérique de drogue (DIN), b) code de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC), ou c) par l’un ou l’autre (ou plusieurs) des champs indiqués (nom du produit, de l’entreprise etc.). N’utilisez pas de signe de ponctuation (trait d’union, virgule, deux-points, parenthèses, etc.) dans les champs de texte.

    Site web : http://webprod5.hc-sc.gc.ca/dpd-bdpp/index-fra.jsp

    Répondre
  19. Alicia Élizabeth Morales

     /  17 novembre 2013

    Dans un premier temps, en faisant les recherches j’ai découvert Vigie média (1). Brièvement, sous la forme d’un blogue, cette récente (2013) entreprise québécoise offre des renseignements sur la gestion des médias sociaux dans les entreprises qui souhaite s’investir à long terme dans une nouvelle « identité numérique». Elle va offrir des services payants et spécifiques concernant les enjeux envisageables pour certains types d’entreprise. C’est ainsi que j’y ai trouvé un tableau fort intéressant sur la multitude d’outil en ligne pour les entreprises selon leurs besoins. En faisant des recherches à partir de ses outils, je suis tombé sur Azendoo (2). Un outil disponible en Français, Anglais, Allemand et Espagnol. Il est totalement gratuit.
    L’objet principal de cet outil repose sue la gestion de projets optimale avec d’autres collaborateurs ou en solo. Il a des fonctionnalités qui permettent de :
    – Envoyer des messages via des sujets et répondre à ses messages
    – Synchroniser en partageant leur tâche du jour
    – Créer et déléguer des tâches connexes à l’organisation d’un projet.
    -Organiser les activités professionnelles et/ou personnelles
    -Proposer des « votes » aux membres d’un sujet
    -Ajouter un lien externe à Azendoo dans les conversations
    -Ajouter des pièces jointes aux conversations ou aux tâches via un hébergement interne
    – Faire des « recherches intelligentes » pour retracer des documents, discussions, tâches

    L’équipe de travail derrière Azendoo souligne ici le fait de réduire les échanges courriels permet de reconnecter les gens entre eux. On souhaite, entre autres, que les personnes restent connectées à cette plate forme, de rendre disponible l’information à tous, de mettre de l’ordre dans ce qui a été fait, ce qui doit être fait et par qui cela doit être fait. Il y a même la notion de confidentialité des interactions en ligne. Bref, il s’agit de se doter d’une méthodologie basée sur les échanges et la collaboration. (3)

    D’ailleurs, il est associé avec Evernote, Google drive, Dropbox et Box qui sont eux des outils complets sur le partage de plusieurs types de fichier.

    Cependant, il faut s’assurer que selon le nombre d’employés que les personnes aient reçu une formation sur cet outil. Il favoriser son usage en donnant la possibilité à tout le monde d’y avoir accès pour travailler en collaboration et maintenir le flux des activités, car pris uniquement pour un outil personnel en milieu de travail, il risque de perdre l’essence même de son objectif principal.

    (1) http://vigiemedia.com/comment-choisir-le-bon-reseau-social-pour-mon-entreprise/
    (2) http://azendoo.com
    (3) http://www.youtube.com/user/AzenTubes?feature=watch

    Répondre
  20. Moussa Safiatou

    Je vous présente la plateforme FRANCIS . C’est une base de données bibliographiques automatisées sur les nouveautés la communication et l’information en sciences humaines et sociales à l’échelle internationale , les sujets qui le composent comprennent notamment l’archéologie , la géographie , la linguistique, la philosophie, la religion la sociologie . Les citations comprennent des articles de périodique des comptes rendus de congrès des ouvrages , des rapports et des thèses de doctorat.

    Répondre
  21. Je dois admettre que cet article m’a vraiment enrichi

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :